Connect with us

Faits Divers

Affaire ‘’Une étudiante de Bouaké retrouvée morte dans une piscine’’ : un proche de la victime fait des confidences

Publié

on

Spread the love

Quelques jours après le décès de l’étudiante Koné Gracya retrouvée morte dans la piscine d’une résidence à Yamoussoukro, un de ses proches s’est confié à Linfodrome.

On en sait désormais un peu plus sur le drame survenu, le samedi 3 septembre 2022, à Yamoussoukro, dans la piscine d’une résidence, où Mlle Koné Gracya, étudiante en première année de Droit, à l’Université Alassane Ouattara de Bouaké, a été retrouvée morte.

Publicité

L’étudiante était en compagnie de 2 autres filles et d’un garçon
Le jour des faits, selon un proche de la victime, Mlle Koné Gracya était en compagnie de 2 autres filles et d’un garçon. Ils étaient donc au total 4 personnes dans cette résidence avec piscine. Gracya a fait son dernier post sur les réseaux sociaux à 4h53. A 4h57, elle était seule dans la chambre, selon ses dernières vidéos retrouvées dans son téléphone portable. Ses copines étaient déjà en bas, dans la piscine et elle a certainement dû rejoindre le groupe aux environs de 5h du matin.

« Elle n’était pas seule dans la piscine. Elle était en train de jouer au jeu de l’apnée avec une de ses amies », nous informe notre source qui ajoute que c’est à 5h30 qu’elle a été déclarée morte au CHR de Yamoussoukro.

Notre informateur n’a pas voulu donner « d’autres détails précis » parce que « Pour le moment, il y a une enquête en cours ». Néanmoins, il souligne que « Tous ceux qui étaient présents avec elle ont été auditionnés ». « Les versions étaient un peu différentes », fait-il remarquer.

« J’ai moi-même eu à rencontrer le garçon qui était présent parce qu’il y avait un garçon. Ils étaient 4 au total. Il (le garçon : ndlr) m’a raconté une histoire pas très convaincante, en tout cas. Mais pour le moment, je ne peux pas donner trop de détails puisqu’il y a une enquête en cours. Personne n’a a été arrêté », a-t-il dit, avant d’ajouter que « les caméras de surveillance ont été récupérées par la police ».

Publicité

« Il y avait une canette qui était ouverte, mais qui n’était pas totalement vidée »
Qu’en est-il de l’autopsie que la famille de l’étudiante aurait demandée ? « Non, il n’y a pas eu d’autopsie. On a refusé de faire une autopsie. Par contre, on a fait des prélèvements pour analyses. Il y avait une canette qui était ouverte, mais qui n’était pas totalement vidée. Donc ils ont récupéré cette canette-là pour faire également des analyses pour voir s’il n’y a pas de produit à l’intérieur », a-t-il confié.

Mlle Koné Gracya qui était en Licence 1 en Droit était dans l’attente des résultats de son examen quand elle est subitement décédée, le samedi 3 septembre 2022, à l’âge à 17 ans, lors d’une résidence party. Elle a été inhumée le lendemain dimanche 4 septembre 2022. « Oui, ça été rapide. Elle a été déjà enterrée », confie notre informateur encore sous le choc de la brusque disparition de Gracya.

Publicité
Continuer La Lecture
Publicité
Cliquez Pour Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.