Connect with us

A La Une

Bouaké : Coup bas au RHDP, un ministre détourne le bitume de son quartier, un cadre RHDP demande l’intervention de Ouattara

Publié

on

Spread the love

Le Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Monsieur Sansan Kambilé, issu de Belle Ville 1, un quartier de Bouaké, est vivement sollicité dans l’affaire de bitumage d’une portion de voie de ce quartier. En effet, l’axe ENI – Petit marché Belle Ville 1 – Carrefour petit camp, dont le métrage a été effectué depuis le 27 janvier 2020 par l’entreprise Nicolas Srougi Établissement Côte d’Ivoire (NSE-CI), reste jusqu’à ce jour en attente de son bitumage.

Exaspéré par cette situation qui n’a que trop duré, un cadre de Belle Ville qui requiert l’anonymat, membre influent de la famille des Houphouëtistes le RHDP, estime que cet abandon de son quartier, est le résultat du « détournement de bitume destiné à ce tronçon », sélectionné dans le cadre d’un vaste projet gouvernemental de bitumage, de plusieurs axes dans des quartiers à Bouaké.

Publicité

« Ce détournement a été sciemment fait par des ministres qui plus ou moins auraient estimé que leur lieu de résidence à Bouaké, avait plus besoin de bitume que cette voie du quartier Belle ville. Pourtant, le flux de trafic sur l’axe ENI – Petit marché Belle Ville 1 – Carrefour petit camp, est dix fois plus dense que les routes proposées par ces ministres qui ont été bitumées. Quand tu dénonces celà, on dit c’est pas toi qui a les rênes du pouvoir à Bouaké, et que ce sont les ministres qui ont le dernier mot.

Le ministre Sansan Kambilé qui vient de Belle Ville doit nous aider sur ce sujet. Lui aussi a le dernier mot car il est également ministre. C’est une affaire de ministre. Je pense qu’avec votre article, son attention sera portée sur ce dossier qui traine depuis belle lurette et met un frein au développement du quartier Belle Ville. Il faudrait que le ministre Sansan Kambilé prenne ses responsabilités car les quartiers qui ont profité du bitume attribué à Belle Ville, ne sont pas mieux que le sien (…) J’attire l’attention du président Alassane Ouattara sur ce sujet. Il doit sévir car là, c’est son nom qu’on veut salir.» a fait savoir notre interlocuteur.

En plus, les taxi communaux refusent catégoriquement de conduire des clients au quartier Belle Ville 1 au risque d’en ressortir avec de grosses pannes sur le véhicule. Cette triste situation est malheureusement liée à l’état très désastreux de la voirie dudit quartier. En attendant une issue à cette situation, la voie principale de ce quartier appelée Route de Fètèkro (bitumée), ne cesse d’enregistrer des violents accidents de la circulation (voir mortels) au jour le jour, tellement prise d’assaut par les nombreux usagers de la route qui l’empruntent.

Publicité