Connect with us

A La Une

Burkina Faso : plus de 40 millions de dollars de la Banque africaine de développement pour offrir un accès à l’eau potable et à l’assainissement dans six régions du pays

Publié

on

Spread the love

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 5 décembre 2022/ — Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (www.AfDB.org) a approuvé, le 2 décembre 2022, à Abidjan, l’octroi d’un financement de 43,16 millions de dollars américains au Burkina Faso pour déployer le Projet d’amélioration des services d’eau potable et d’assainissement à même de renforcer la résilience à l’insécurité du pays.

Le financement se compose d’un prêt de 24,18 millions de dollars et d’un don de 18,98 millions de dollars de la Facilité d’appui à la transition – un mécanisme de décaissement rapide de la Banque africaine de développement.

Publicité

Le projet permettra l’accès adéquat à l’eau potable à 370 000 personnes et à l’assainissement à 100 000 personnes dont 50 % de femmes y compris les personnes déplacées internes. Aussi, plus de 2, 5 millions de personnes adopteront des bonnes pratiques en matière d’hygiène et d’assainissement, de conservation de l’eau potable et la cohésion sociale.

Selon Marie-Laure Akin-Olugbade, directrice générale de la Banque africaine de développement pour l’Afrique de l’Ouest, « ce projet permettra de doter d’infrastructures durables d’eau et d’assainissement et contribuera à la réduction de la pauvreté et la résilience dans six régions du Burkina Faso connaissant des faibles taux d’accès à l’eau potable et à l’assainissement, des défis sécuritaires et humanitaires avec des nombres élevés de personnes déplacées internes ».

Ainsi, 30 systèmes d’adduction d’eau potable, 100 forages à gros débits, 200 postes d’eau autonomes vont être construits ainsi que 30 anciens systèmes d’adduction d’eau potable réhabilités et mis à niveau. En outre, dans le cadre de mesures d’accompagnement, 20 jardins nutritifs climato-intelligents seront aménagés et 20 plateformes multifonctionnelles en faveur des associations des femmes vont être installées. Concernant l’assainissement, 10 000 latrines familiales et 500 blocs de latrines publiques vont être construites.

Publicité

Pour Osward Chanda, directeur du Département eau et assainissement à la Banque, « la durabilité de ce projet sera renforcée par l’implication des opérateurs privés déjà contractés et les associations des usagers. La réduction du temps de collecte d’eau de 30 à 15 minutes permettra aux femmes de disposer de plus de temps à consacrer aux activités économiques et les jeunes filles d’être davantage présentes à l’école ».

Le 15 octobre 2022, le portefeuille actif du Groupe de la Banque au Burkina Faso comptait 16 projets, pour un engagement total de 771 millions de dollars.

Publicité