Connect with us

Faits Divers

« Mes ancêtres savent que je danse n@ked, Peut-être que leurs ancêtres les empêchent de gagner de l’argent, pas les miens » : Zodwa Wabantu dénonce les critiques

Publié

on

Spread the love

Les ancêtres de la danseuse Mzansi Zodwa Wabantu ne sont pas contre sa performance à moitié nue. Les utilisateurs des médias sociaux ont fustigé le danseur-animateur, qui serait vu afficher de la nudité sur scène tout en portant des perles de sangoma.

Bien que de nombreuses personnes sur les réseaux sociaux remettent en question ses valeurs spirituelles et son éthique, Zodwa semblait s’en moquer.

Publicité

« J’ai eu beaucoup de réactions négatives à propos de ma demi-n@kedness sur scène. Les gens pensent que parce que j’ai une vocation, je dois arrêter de gagner de l’argent en les divertissant comme je le souhaite.

« Ils pensent que tous les ancêtres sont et se comportent de la même manière. Ce n’est pas vrai.

« Peut-être que leurs ancêtres les empêchent de gagner de l’argent, pas les miens », a-t-elle déclaré.

« Cela n’a rien à voir avec les ancêtres. Mes ancêtres connaissent mon mode de vie. Ils connaissent ma carrière et s’en accommodent.

Sangoma gogo Ntombizethu Magubane (57 ans) a déclaré : « Je ne connais pas la vocation ancestrale de Zodwa Wabantu. C’est peut-être différent. Mais aucun ancêtre ne peut permettre à un sangoma de montrer aux gens leurs parties intimes.

Publicité

Le président de l’Association sud-africaine des guérisseurs traditionnels, Sazi Radebe, a déclaré qu’il ne ferait aucun commentaire sur un individu mais sur l’izangoma en général.

« Il y a une certaine manière qui détermine comment un sangoma ou une personne qui a la vocation ancestrale doit se comporter. Les sangomas se respectent et respectent leur corps », a déclaré Mhlongo.

Publicité
Continuer La Lecture
Publicité
Cliquez Pour Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.