Connect with us

Politique

Affaire 49 soldats arrêtés au Mali : La mission des religieux ivoiriens à Bamako, voici les hommes d’affaires maliens qui ont financé l’opération

Spread the love

Selon Jeune Afrique, une délégation de chefs religieux ivoiriens devait être financée par des hommes d’affaires maliens pour se rendre au Mali afin de discuter avec le gouvernement malien pour demander la libération de 49 militaires arrêtés sur leur sol.

Publié

on

Spread the love

Suite à l’arrestation de 49 militaires ivoiriens au Mali, le magazine panafricain Jeune Afrique a annoncé que des chefs religieux ivoiriens, financés par des hommes d’affaires maliens, avaient négocié avec le gouvernement malien pour obtenir des accusations pour la libération de 49 Ivoiriens.

« La mission menée par Cheikh Malick Konaté, composée d’imams et de représentants des Églises catholiques et évangéliques ivoiriennes, a bénéficié de l’appui financier et de l’entregent d’influents hommes d’affaires maliens présents en Côte d’Ivoire « , relève le magazine en citant ces hommes d’affaires qui ont financé le voyage de ces guides religieux.

Publicité

« Parmi eux, Cessé Komé et Maouloud Ben Moctar. Installé sur les bords de la lagune Ébrié depuis plus de trente ans, le premier est cité par plusieurs de nos sources », indique-t-il en présentant la délégation des chef religieux de cette mission de médiation.

« La délégation, arrivée le samedi 20 août 2022 et composée d’une trentaine de personnes, est conduite par l’imam Cheick Malick Konaté, guide du Groupe de réflexion islamique, spirituel et ésotérique (Grise). Le prédicateur à l’autorité grandissante, disciple de Cheick Ibrahim Sonta, défunt khalife général des Tidjanes en Côte d’Ivoire, prêche dans une mosquée de Cocody, à Abidjan. », informe-t-il.

Il est indiqué par le magazine panafricain qu’ayant approché Sieur Maouloud Ben Moctar aurait récusé cette information. « Contacté par Jeune Afrique, il dément formellement toute implication dans les négociations, précisant d’ailleurs qu’étant en Allemagne, il ne s’est pas rendu au Mali. Propriétaire du Radisson Blu d’Abidjan, ainsi que de celui de Bamako, c’est dans ce dernier établissement que la délégation est logée », souligne Jeune Afrique.

Publicité

« Les 49 militaires ivoiriens ont été inculpés le vendredi 19 août 2022 pour tentative d’atteinte à la sûreté de l’État et mis sous mandat de dépôt », a déclaré à l’Agence France presse (AFP) une source judiciaire malienne proche du dossier. Notamment un proche collaborateur du procureur qui aurait confirmé l’information.

Détenus depuis plus d’un mois par les autorités maliennes après avoir interpellés à l’aéroport de Bamako, les 49 soldats ivoiriens accusés par le pouvoir d’être « des mercenaires » ont été inculpés pour « tentative d’atteinte à la sûreté de l’État » et écroués

Publicité
Continuer La Lecture
Publicité
Cliquez Pour Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.