Connect with us

A La Une

Kim Jong-Un : Comment le dictateur nord-coréen a donné son oncle à manger à 120 chiens

Publié

on

Spread the love

Ce n’est une surprise pour personne : Kim Jong-Un est capable des plus grandes atrocités. Le dictateur nord-coréen n’hésite d’ailleurs pas à s’en prendre aux membres de sa famille si ces derniers remettent en cause sa manière de diriger son pays. Ce fut le cas de son oncle, dont la vie s’est brutalement arrêtée d’une manière horrible. L’oncle du dirigeant nord-coréen, Jang Song-Theak décrit par Kim Jong-Un comme « une ordure méprisable qui est pire qu’un chien », a été sauvagement assassiné sur ordre de son neveu.

C’est un journal chinois qui a divulgué cette information. Selon ce dernier, l’oncle de Kim Jong-Un a été atrocement assassiné après avoir été mis totalement nu et jeté dans la nature. Derrière lui, une meute de 120 chiens enragés lui a couru après, jusqu’à l’attraper et le manger vivant. Les chiens auraient été affamés pendant trois jours entiers pour mener ce plan, qui date de 2013, à exécution. Alors que huit autres hommes proches de Jang Song-Theak ont également été tués, plusieurs rapports affirment que des fonctionnaires du régime nord-coréen ont pris un malin plaisir à regarder les chiens dévorer leur repas…

Publicité

Connu pour être le dictateur le plus sanguinaire encore en exercice, Kim Jong-Un n’hésite pas à éliminer toute personne qui fait preuve de dissidence à l’égard de son régime. Sa répression est brutale. Et son oncle n’a donc pas échappé à la règle. Sa mort était considérée comme une façon pour Kim Jong-un d’assurer son pouvoir après le décès de son père en 2011. Jang Song-Theak était à l’époque considéré comme un personnage extrêmement puissant et influent en Corée du Nord. Son neveu s’est donc chargé de l’éliminer pour garder les pleins pouvoirs. Cela fait froid dans le dos.

Publicité