Connect with us

Politique

Al Moustapha : « Ce n’est que maintenant que je réalise le décès de Ahmed Bakayoko, s’il était en vie personne n’aurait osé me traiter de la sorte »

Publié

on

Spread the love

Al Moustapha bel et bien libre, il était avec Yvidero. Fini les doutes, les récentes actualités de Yvidero confirment que Al Moustapha condamné le 29 juillet 2022 à cinq ans de prison, est bel et bien libre, et circule sans être inquiété par une quelconque juridiction.

Al Moustapha Touré mis en cause pour faux et usage de faux, et condamné à cinq ans de prison dans l’affaire de fraude sur les bons d’exonération des parlementaires aperçu à plusieurs endroits dans la capitale abidjanaise en train de faire la fête, d’abord le 28 août 2022, au Placali Show Festival à Treichville, et tout récemment en compagnie de l’actrice comédienne Yvidero, lors d’une cérémonie religieuse organisée par cette dernière.

Publicité

« Une lecture coranique pour dire merci à Allah pour tous ses bienfaits dans ma vie dimanche dernier, merci à toutes ces personnes qui ont effectué le déplacement », a-t-elle déclaré, dans sa publication du dimanche 4 septembre 2022, dans laquelle elle paraissait avec Al Moustapha.

Par ailleurs, en observant de près ses différents agissements, il semblerait que notre récidiviste Al Moustapha soit dans une logique de provocation, afin de démontrer à ses  »détracteurs’’ les cartes dont il disposerait encore.

De fait, à travers une vidéo dans laquelle il apparaissait et postée par ses soins, Al Moustapha avait manifesté sa colère et sa déception vis-à-vis de certains membres de son entourage qui dit-il, seraient à la base de ses problèmes avec la justice, il a dans la même veine indiquée que tout ceci n’aurait été possible du vivant de son ‘’frère » l’ex-premier ministre Ahmed Bakayoko.

Publicité

« Ce n’est que maintenant que je réalise le décès de Ahmed Bakayoko, s’il était en vie personne n’aurait osé me traiter de la sorte », a-t-il déclaré en son temps, d’un air abattu.

Ce serait donc dans ce contexte que l’homme s’affiche, riant aux éclats, sans le moindre souci d’être interpeller par la justice. Toutefois, notons qu’il n’est pas exclu que Al Moustapha dans sa situation actuelle, soit sous liberté provisoire, avant le jugement.

Publicité
Continuer La Lecture
Publicité
Cliquez Pour Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.