Connect with us

A La Une

Brédoumy Soumaïla (PDCI RDA) charge le parti au pouvoir et dénonce l’intolérance politique du RHDP au nord de la Côte d’Ivoire

Publié

on

Dans une récente déclaration, Bredoumy Soumaïla, porte-parole du PDCI-RDA, est revenu longuement sur l’attitude d’intolérance politique pratiquée par le RHDP à l’encontre de son parti dans le septentrion la Côte d’Ivoire.

« Le problème du Nord est parti du fait que l’on a accusé le pouvoir du président BÉDIÉ de xénophobie, de séparatiste. Quand on a créé le RDR, il y a eu la propagande que les ressortissants du Nord étaient brimés. Des gens ont monté nos parents avec des informations qui n’étaient pas vraies (…). Aujourd’hui, le vrai problème c’est l’intolérance politique .

Publicité

On ne peut pas construire une Côte d’Ivoire solidaire, puisque c’est leur slogan, si nous, on ne peut pas militer au Nord quand vous n’êtes pas du RHDP. Et nos parent et nos frères du PDCI qui sont issus de là-bas sont victimes de cela.

Peut-être que les uns et les autres n’ont pas le courage de le dire mais c’est le vrai problème qui est là. Et malheureusement, ce problème nous a avalés nous tous. C’est difficile de militer comme PDCI à visage decouvert au Nord.

Le PDCI a fait appel à candidatures pour les prochaines elections locales. Mais il n’y a eu aucun militant du PDCI qui s’est proposé pour défendre le PDCI dans une des localités du Nord.

Publicité

Et pourtant des ressortissants du Nord se présentent comme candidats aux élections locales dans les autres regions du pays. Pour remédier à cette situation, il faut que nous-mêmes, nous puissions porter la parole à la place de nos militants qui sont du Nord.

Nous devons les accompagner, car ils sont PRIS dans un piège. Malheureusement, il faut le dire, nous n’avons pas vite eu le COURAGE de le dire.
Quand des ressortissants du Nord sont candidats du RHDP dans les autres régions, on trouve cela normal.

Mais quand d’autres personnes issues d’autres partis politiques sont candidates au Nord, le RHDP ne trouve pas cela normal.

Publicité

Le président HENRI KONAN BÉDIÉ a décidé que nous portions cette parole pour dire, qu’il faut qu’on laisse les Cadres du Nord se présenter aux élections, militer, s’exprimer librement quel que soit leur parti politique. Et que cela se fasse en bonne convivialité.

Et que ces cadres fassent librement la politique sans qu’il y ait des menaces couvertes ou souterraines ».

Publicité