Connect with us

Société

Concert de Fally Ipupa à Abidjan: Le fils d’Hambak au cœur d’une polémique, les faits

Publié

on

Spread the love

C’est devenu une coutume depuis plusieurs années, Fally Ipupa est régulièrement sollicité à Abidjan pour un ou plusieurs concerts durant les fêtes de fin d’année.

Ce fut le cas ce week-end au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire où il s’est produit ce samedi 25 décembre, non sans des heurts signalés avant le début du concert.

Publicité

Malheureusement, le jeune Yerim Bakayoko, fils du défunt Premier Ministre ivoirien, Hamed Bakayoko dont était le « vieux père » de la star congolaise Fally Ipupa a été cité dans cette affaire. Dans des vidéos qui ont font le tour de la toile depuis quelques heures, un acteur du showbiz répondant au nom d’Avy Isaac s’est fait expulser de force de la salle de spectacle.

De nombreux observateurs ont tout de suite affirmé que Yerim Bakayoko était la raison pour laquelle le jeune homme a été jeté hors de la salle de concert pour avoir refusé de céder sa place au fils du Golden Boy.

Un témoin clé qui a également été victime “des places réservées » pour les Very important persons (VIP) lors des concerts à Abidjan, a levé un coin de voile sur l’affaire qui embrase en ce moment la Toile ivoirienne.

Publicité

Voici son témoignage qui explique tout.

“Il y a eu un peu de désordre dans l’organisation. Le problème, c’est qu’il y a des gens qui arrivent et qui bloquent des places pour leurs amis qui viennent plus tard, pendant que d’autres viennent tôt pour faire la queue malgré leurs réservations. C’est ce qu’a fait Avy. J’avais moi-même réservé pour des amis. On nous avait mis à la 2e rangée, dans les rangées du milieu. Quelqu’un du protocole est venu nous faire lever pour nous dire que c’est réservé par Madame Sassou. Je demande la 3e rangée on me dit qu’elle est réservée par Avy Isaac. Mais qu’il n’est pas encore arrivé. Malgré ma colère, j’ai accepté de prendre la 4e rangée.
Malheureusement pour lui cette place avait été aussi promise à Yerim par quelqu’un d’autre du staff. Visiblement sur 5 places, 3 étaient occupées.

Pendant près de 15 minutes, les gens sont venus négocier avec lui, de céder les deux places de ses amis qui ne venaient pas. Il y a une dame qui en a eu marre et qui a contourné pour s’asseoir. Il a commis la bêtise de lui porter main. C’est comme ça que tous les gardes du corps de Yerim et de madame Sassou se sont jetés sur lui pour le maîtriser au sol et le faire sortir. Sinon jusque-là même Yerim était arrêté à côté de lui et négociait en plus”.

Publicité

Continuer La Lecture
Publicité
Cliquez Pour Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.