Connect with us

A La Une

Confession d’un père : Il tue son fils unique pour cette raison, découvrez son calvaire

Publié

on

Spread the love

Un cadavre avait refusé à huit reprises de se faire enterrer le mardi 21 juin 2022 à Offoriguié, une petite localité du département d’ Agboville, située à sept kilomètres de la ville d’ Agboville (Côte d’ Ivoire). Le corps avait accepté de se faire enterrer, après la confession de son père. Qu’ il avait avoué dans le public, être le cerveau de la mort de son fils.

Un cadavre avait refusé à huit reprises d’ être conduit au cimetière le mardi 21 juin dernier, dans son village natal à Offoriguié pour son enterrement. Les porteurs du corps vers le cimetière d’ Offoriguié ont rebroussé chemin à huit reprises. Arrivé à mi- parcours du cimetière, le cercueil fait demi- tour dans le village. Le défunt était un instituteur en fonction à Agbattra avait rendu l’ âme dans des conditions terrible. Il venait de terminer sa sixième année de service, lorsqu’ il a été subitement emporté par la mort. Selon témoignage des témoins sur le lieu de la scène:  » le corps est revenu dans la concession familiale. Pour des raisons de suspicion, le cercueil a été porté soit par ses collègues instituteurs, soit par les populations autochtones ou encore par les allogènes Burkinabés. A chaque fois, le corps est revenu dans la concession familiale » , a expliqué un instituteur venu accompagner le corps.

Publicité