Connect with us

A La Une

Côte d’Ivoire : Après le discours de Ouattara, une manifestation annoncée sur l’ensemble du territoire

Publié

on

Spread the love

Le président Ivoirien Alassane Ouattara s’ est adressé à la nation Ivoirienne le weekend dernier dans le cadre de la célébration de l’ an 62 de l’ indépendance de la Côte d’ Ivoire. Après son discours les voix se sont élevées, c’ est ce qu’ a fait savoir la chaîne d’ information linfodrome. ci ce mardi 09 août.

Le discours prononcé le 06 août dernier par le chef de l’ État Ivoirien Alassane Ouattara devant la nation a été scrupuleusement analysé par la présidente d’ Alternative Citoyenne Ivoirienne (ACI) Pulchérie Gbalet. Dans ses critiques l’ ancienne prisonnière politique de la Maison d’ Arrêt et de Correction d’ Abidjan (MACA), a estimé qu’ il existe des dysfonctionnements dans les mesures prises par le président Ouattara. Pulchérie Gbalet a souligné que le chef de l’ État a pris des décisions louables, notamment l’ augmentation des salaires et surtout la grâce présidentielle accordée à son prédécesseur Laurent Gbagbo qui encourage l’ élan de la réconciliation nationale. Mais celle- ci a dénoncé plusieurs maux de la société civile et a appelé à une terrible manifestation pacifique sur l’ ensemble du territoire Ivoirien.

Publicité

Pulchérie Gbalet a adressé ses remerciements au chef de l’État pour les mesures adoptées en faveur du peuple de Côte d’Ivoire en estimant que  » nous félicitons le Président de la République et espérons une application effective. « Elle cependant martelé que  » par rapport à la cherté de la vie, rien de précis et de nouveau n’a été annoncé, de même sur le péage de l’autoroute de Grand Bassam. Eu égard à tout ce mépris évident pour nos revendications en faveur de la paix et contre la cherté de la vie, nous décrétons une journée ville morte le mardi 30 août 2022 suivie d’une marche éclatée le lundi 03 octobre 2022. « 

Continuer La Lecture
Publicité
Cliquez Pour Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.