Connect with us

A La Une

Côte d’Ivoire : Il rentre le 26 Novembre, qu’est-ce qui attend Charles Blé Goudé à Abidjan?

Publié

on

Charles Blé Goudé est attendu, le samedi 26 novembre 2022, en Côte d’Ivoire, selon une annonce faite le lundi 24 octobre dernier, à Abidjan, par le Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (Cojep), le parti politique de l’ex-prisonnier de la Cour pénale internationale (CPI). Un retour avalisé avec les autorités ivoiriennes.   

En Côte d’Ivoire, l’ancien ministre sous la présidence de Laurent Gbagbo, Charles Blé Goudé sera de retour, le mercredi 26 novembre prochain à Abidjan. Une information donnée, le lundi 24 octobre 2022, par le Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (Cojep), son regroupement politique.

Publicité

Accusé de crimes contre l’humanité au début de la décennie 2010, l’ex-prisonnier politique à La Haye a été acquitté il y a un an et demi par la Cour pénale internationale(CPI).

Pour ce retour au bercail, les autorités ivoiriennes avaient donné leur feu vert, le vendredi 30 septembre dernier, après avoir octroyé, quatre mois plus tôt, à l’ancien ministre de Laurent Gbagbo un passeport ordinaire via l’ambassadeur de la Côte d’Ivoire aux Pays-Bas.

Mais les conditions d’un retour sans aucune inquiétude de Blé Goudé Charles, à Abidjan, font l’objet de concertations entre le Cojep et les occupants du palais de Cocody car l’éphémère «ministre de la rue» avaient été condamné, en fin 2019,  par la Justice ivoirienne à 20 ans de prison pour sa participation à la crise postélectorale des années 2010-2011. L’exécution de cette décision de Justice reste donc en suspens.

Publicité

«Il y a eu une condamnation mais le passé récent de la Côte d’Ivoire montre que ce ne sont pas des obstacles à la réconciliation des Ivoiriens. Charles Blé Goudé a l’assurance qu’il n’ira pas en prison. Le pouvoir lui-même n’a pas l’intention de mettre Charles Blé Goudé en prison. C’est cela qui est essentiel », a d’emblée expliqué le secrétaire général du mouvement politique, le Dr Patrice Saraka.

L’intéressé, désormais âgé de 50 ans, semble déjà avoir tourné la page judiciaire. «Je vais revenir dans mon pays le 26 novembre et participer à la réconciliation si chère à mes compatriotes», a-t-il déclaré à l’Agence France Presse, En effet, M. Goudé, en son temps  considéré sur les bords de la lagune Ebrié comme l’un des piliers du régime de l’enfant terrible de Mama (le président Gbagbo donc) puis cohabitant dans les geôles de la CPI,  s’éloigne de ce dernier de jour en jour. 

Publicité
Continuer La Lecture
Publicité
Cliquez Pour Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *