Connect with us

Politique

Côte d’Ivoire : Lazare Koffi Koffi à propos de Simone Gbagbo, « Si Dieu l’a épargnée, c’est qu’il avait un projet pour elle et à travers elle pour la Côte d’Ivoire »

Publié

on

Spread the love

Au nom de Simone Ehivet Gbagbo, le ministre Lazare Koffi Koffi a souhaité la bienvenue à de nombreux chefs traditionnels du Tonkpi.

Prenant la parole à son tour, le Ministre Lazare Koffi Koffi, au nom de la Coordonnatrice nationale de la CGM Marie-Claude Kraidy et de sa marraine, le Dr Simone Ehivet Gbagbo, a salué les nombreux chefs traditionnels présents et tous les participants du Congrès :

Publicité

« Vous avez fait un excellent travail en choisissant MGC pendant cette période difficile. Vous avez fait un excellent travail en rejoignant Mme Gbagbo. Vous avez raison. Parce qu’elle est l’avenir de la Côte d’Ivoire. Si Dieu l’a épargnée pendant la crise de 2011, revenir à la maison après huit ans de détention c’est qu’il avait un projet pour elle et à travers elle un projet pour la Côte d’Ivoire. Voyez ce que Dieu va faire. Alors n’ayez pas peur. Notre pays va rebondir et revenir vers nous. Ayez confiance ».

Il présentera ensuite la vision, les valeurs, les ambitions et la devise de MGC. Quant aux valeurs à promouvoir, il s’en tiendra à la compétence, et il en profitera pour dénoncer l’issue de la réunion du BEPC 2022 :

« Je vois des gens applaudir les notes du Bepc que la performance est de retour à l’école. Pour moi, les taux d’échec élevés aux examens scolaires ne sont pas un indicateur de performance. Nous ne devrions pas payer pour une éducation qui produit des déchets humains qui augmentent la criminalité. Le système est fier. 71 % des pannes sont des pannes du système.

Publicité

Pour lui, plutôt que de dépenser beaucoup d’argent en matériel de surveillance, le pays gagnerait à augmenter les structures d’accueil, rappelant que la norme fixée par l’Unesco est de 25 élèves par classe. « Comment pouvons-nous nous attendre à ce que les enseignants et leurs élèves excellent dans une classe de 100 élèves ? ​​Il s’est demandé. Les écoles devraient être des creusets d’excellence. Les citoyens doivent apprendre les données de base dans les écoles.

Et payer le prix pour développer des superviseurs compétents au lieu d’être recrutés à la pelle. enseignants, dont certains ne dépassent pas le cursus de l’école primaire. Compte tenu de tout cela, la MGC est là pour former de nouveaux citoyens dans un pays en transition. Par la suite, Ivan Badai et le Camarade Geba Diemoko, membres du Comité de réflexion politique du Dr Simone Gbagbo, ont tour à tour pris la parole, expliquant la nouvelle structure du parti et le mode de participation qui sera proposé au prochain congrès. .

Publicité
Continuer La Lecture
Publicité
Cliquez Pour Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.