Connect with us

A La Une

Côte d’Ivoire : Menace sur la visite de Gbagbo dans la Mé, des affiches de l’ex-président vandalisées par la jeunesse du RHDP, des transporteurs mis en garde

Publié

on

Spread the love

L’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo est annoncé le 10 décembre 2022 dans la région de la Mé pour une visite d’amitié.

Cette visite du natif de Mama pilotée par son ex-ministre Emmanuel Monnet, natif de la région est mal perçue par certains militants proches du Parti au pouvoir et surtout certains inconditionnels du Premier ministre Patrick Achi. Ils l’ont vertement exprimé dans la ville en vandalisant les affiches de l’ex-président ivoirien.

Publicité

En effet, des individus outrés des actions passées d’Emmanuel Monnet se sentent indignés du fait que la visite de Laurent Gbagbo pilotée par ce dernier n’est pas la bienvenue.

Pour cause Gnamien N’Cho et ses camarades proches du parti au pouvoir ont affirmé dans une vidéo publiée sur Internet qu’ils mettront tout en œuvre pour boycotter l’arrivée de Gbagbo dans la région de la Mé.

« Nous avons tenu une réunion stratégique pour boycotter la cérémonie du président Laurent Gbagbo et son arrivée à Adzopé.

Publicité

Nous nous sentons indignés dans la mesure où un ancien voyou, Emmanuel Monnet se permet d’attaquer notre icône, la lumière de la Mé, le Premier ministre Patrick Achi et le président de la République. Emmanuel Monnet quand tu étais au pouvoir qu’est-ce que tu as fait pour les Akyés? Rien », ont-ils fait savoir dans une vidéo.

Le samedi 10 décembre 2022, le jour de la visite de Gbagbo dans la région de la Mé, Gnamien N’Cho et ses amis comptent obstruer les voies.

Ils ont par conséquent mis en garde tous les transporteurs de la ville de s’abstenir de convoyer des militants et partisans de Laurent Gbagbo à Adzopé.

« Il faut tout de suite retenir que le samedi (date de la visite de Gbagbo à Adzopé Ndlr), nous allons obstruer toutes les voies, même à Adzopé et nous allons marcher sur la préfecture pour dire au préfet d’Adzopé que nous sommes contre l’arrivée du président Laurent Gbagbo et secundo, je mets en garde les transporteurs, si nous voyons vos véhicules, nous allons les casser », ont-ils averti avant de lâcher « Dites à Laurent Gbagbo, si ton temps est passé, il est passé ».

Publicité

Continuer La Lecture
Publicité
Cliquez Pour Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *