Connect with us

A La Une

Drame: Un chasseur se tire une balle dans la bouche et meurt, les raisons

Spread the love

Une démonstration des forces mystiques entre des chasseurs a viré au drame.

Publié

on

Spread the love

Le drame s’est produit dans une localité du Bénin. Retour sur les faits.

L’Afrique est remplie de mystères et nombreuses sont les personnes qui s’adonnent à ces pratiques pour plusieurs raisons. Certaines personnes usent de ces pratiques mystiques pour faire du mal quand d’autres en font usage pour s’assurer une protection contre d’autres forces. C’est le cas de deux chasseurs qui ont recours à ces pratiques pour s’assurer la protection.

Publicité

Ainsi pour expérimenter la force de leur talisman (gbagbadji ou zamou dans le langage ivoirien), les deux chasseurs se sont lancés des défis en faisant des démonstrations mystiques. Malheureusement cette action sera fatale à l’un d’entre eux. En effet, selon le confrère béninwebtv qui donne l’information, deux (2) chasseurs, l’un d’origine burkinabé et l’autre togolais, tous vivants au nord du Bénin, se sont lancés un challenge le 1er Janvier dernier.

Il s’agit d’une démonstration de forces mystiques pour voir qui des deux (2) dispose plus de pouvoirs mystiques. Mais la compétition a tourné au drame car un des deux chasseurs a malheureusement été tué. Lors de la confrontation de forces mystiques, l’un des chasseurs a succombé au cours des démonstrations.

Selon le confrère, le talisman de l’un n’étant pas suffisamment puissant, il est mort sur le coup. Le drame est survenu le samedi 1er Janvier 2022 à Onklou, un arrondissement de la Commune de Djougou, au nord du Bénin. Les témoins du drame ont très vite alerté les éléments de la police républicaine de l’arrondissement de Onklou. Ces derniers se sont rendus promptement sur le lieu du drame pour s’enquérir des faits.

Publicité

Après un constat d’usage, le corps sans vie du chasseur a été enlevé et déposé à la morgue. Quant au chasseur survivant aux démonstrations mystiques, il fut déposé en garde à vue au commissariat de l’arrondissement de Onklou. La police républicaine a en outre ouvert une enquête pour comprendre les circonstances du drame.

Publicité