Connect with us

Société

Fête nationale française : La célébration vire au drame, deux personnes tuées lors des feux d’artifices

Publié

on

Spread the love

Le jeudi 14 juillet 2022, un garçon de 7 ans et sa sœur de 24 ans ont été tués lors du feu d’artifice de la fête nationale en France.

Une enquête a été ouverte pour homicide involontaire. Elle devra déterminer les circonstances précises de l’accident, qui a eu lieu peu après 23 h 00 « sur un terrain stabilisé près du stade de Cholet», a précisé le procureur de la République d’Angers, Eric Bouillard, rapporté par l’AFP dans la nuit de jeudi à vendredi.

Publicité

Le frère et la sœur assistaient au feu d’artifice avec d’autres membres de leur famille et se trouvaient « à une cinquantaine de mètres du pas de tir » lors de l’accident. Un blessé a également été hospitalisé, dans un état qui n’a pas encore été précisé.

« À ce stade aucun autre blessé ne s’est signalé », a ajouté le magistrat, qui s’est rendu sur place. Interrogé sur les circonstances de l’accident, le procureur a évoqué un « incident de tir », sans plus de précision. « Il est beaucoup trop tôt » pour en dire plus, ajoute un témoin.

Afire Ina << Ça criait partout, c’était un peu la panique »>, se souvient-il, encore choqué. « J’ai mis les filles à l’abri. Ça aurait pu être nous ! Je suis profondément impacté et touché par ces deux décès et le blessé grave.» Malgré ce triste incident, le feu d’artifice a été mené à son terme puis la foule a été dispersée, selon lui. Environ 70 pompiers ont été dépêchés sur place, selon le «Courrier de l’ouest».

Publicité

Le maire de Cholet Gilles Bourdouleix, a expliqué que des membres de la sécurité auraient << conseillé aux personnes » se trouvant à proximité des lieux de l’accident << de s’éloigner >>. La municipalité travaille « depuis des années» avec l’artificier chargé du feu d’artifice, a-t-il ajouté, et «< c’est la première fois » qu’un tel drame survient pendant les festivités du 14 juillet à Cholet selon lui. « C’est un drame épouvantable », a-t-il commenté, joint par l’AFP. L’enquête a ainsi été confiée à la Sûreté départementale du Maine-et-Loire et au commissariat de Cholet.

Publicité
Continuer La Lecture
Publicité
Cliquez Pour Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.