Connect with us

Société

Guy Vincent Kodja charge les influenceurs: ce sont “des vauriens… sans aucune éducation”

Publié

on

Spread the love

Le pasteur Guy Vincent Kodja tire à boulet rouge les Influenceurs, suivis à la trace par les internautes: des vauriens, des médiocres, sans éducation… la liste des “péchés” reprochés aux web ou cyber activistes africains, par l’archevêque, courent dans le firmament.

« Vous écoutez des vauriens qui influencent dans la médiocrité »

Publicité

Pour l’archevêque Guy Vincent Kodja, c’est la faillite intellectuelle qui amène certaines personnes à suivre des individus se faisant appeler « influenceurs » ou « influenceuses », qui ne savent ni lire ni ecrire.

 » Aujourd’hui, qu’est-ce qu’on constate ? On fait la promotion de la médiocrité. Aujourd’hui, heureusement même qu’ils ont ramené la dictée, parce qu’il y a des phrases quand tu lis, ça peut te donner le Corona. C’est-à-dire, l’écriture en elle-même est une agression. Les jeunes aujourd’hui ont choisi la facilité.


Aujourd’hui, on fait la promotion de la médiocrité sur Internet. Vous voyez des cyber-activistes qu’on appelle « influenceur » qui ne savent ni lire, ni écrire mais on les écoute.
On a mis de côté, les journalistes et les animateurs qui sont allés à l’école et qui ont des métiers on écoute des vauriens. Mais si tu es attiré par ce qui ne vaut rien, c’est parce que toi-même tu ne vaux rien. Je reprends. Moi il n’y avait personne que j’écoute sur internet et qui m’inspire.

Publicité


Tu écoutes des personnes et de plus on les appelle « influenceurs ».
Un influenceur qui n’a aucune éducation parentale, qui n’a aucune éducation sociale, qui n’a aucune éducation intellectuelle, qui n’a aucune éducation politique, qui n’a aucune éducation spirituelle est un danger pour la société.


Il va t’influencer dans la médiocrité et voici ce qu’on écoute et ils se donnent même des prix de médiocrité. Les prix appartiennent à l’excellence et pas à la médiocrité. Le prix appartient à la victoire et pas à la défaite.


Mais dans quelle société sommes-nous », a confié l’homme de Dieu, lors d’un sermon à Abidjan.

Publicité

Continuer La Lecture
Publicité
Cliquez Pour Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.