Connect with us

A La Une

Levé des sanctions contre le Mali : Grosse humiliation pour Ouattara ? Les confidences de Ferro Bally

Publié

on

Spread the love

Lors de son 69e sommet qui a eu lieu à Accra ce dimanche 3 juillet 2022, les chefs d’Etat de la Communauté économique des États d’Afrique de l’ouest (CEDEAO) ont décidé de lever partiellement les sanctions contre le Mali.

Un geste qui selon l’analyste politique Ferro Bally est le résultat de la bravoure de la junte dirigé par Assimi , mais est aussi un camouflet pour le président Alassane Ouattara qui ne donnait que deux mois aux autorités maliennes actuelles pour abdiquer.

Publicité

Après plusieurs mois de bras de fer, la CEDEAO a fini par lever les sanctions prises contre la Mali au lendemain du putsch qui a porté le colonel Assimi Goïta au pouvoir.

Pour Ferro Bally la décision vient prendre à contre pieds le président Alassane Ouattara qui soutenait que la junte au pouvoir ne tiendrait que deux mois maximum avant de plier.

L’homme se base sur la fuite d’une conversation attribuée au président Alassane Ouattara et à l’ex-premier ministre malien Boubou Cissé. En effet dans un audio qui dure cinq minutes environ, la voix supposée être celle d’Alassane Ouattara affirme que la junte malienne ne tiendrait qu’un ou deux mois avant de couler, face aux sanctions de la CEDEAO.

Publicité

<< Ils font croire que tout va bien […] On voit qu’ils n’ont pas d’économistes parmi eux. Un pays dont 30 % ou 40 % du budget est financé par l’extérieur ne peut tenir qu’un ou deux mois. Après cela, ils ne pourront même plus payer les salaires >> entend-on.

Ferro Bally a salué la bravoure des militaires et s’est aussi prononcé sur le camouflet que l’exécutif ivoirien vient de se prendre quand ce dimanche 3 juillet ces sanctions ont été levées sans que les autorités aient cédé aux exigences de la CEDEAO.

Publicité