Connect with us

A La Une

Politique/Côte d’Ivoire: Un proche de Gbagbo démissionne du PPA-CI pour rejoindre le RHDP

Publié

on

Spread the love

Le secrétaire général adjoint du Parti des peuples africains-Côte d’Ivoire (PPA-CI, opposition) Franck Anderson Kouassi a annoncé dans un communiqué sa démission de la nouvelle formation politique de l’ex-pensionnaire de la Cour pénale internationale (CPI) Laurent Gbagbo, dixit Linfodrome

A travers ce communiqué, Franck Kouassi a tenu à souligner les raisons de son départ, tout en indiquant qu’il sera désormais du côté du parti du président Alassane Ouattara, le Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP). SCOOPER CI vous présente l’intégralité de son discours.

Publicité

<< Je suis parti Ils sont nombreux mes amis du PPA-CI qui marqueront leur grande surprise à la lecture de ces lignes qui annoncent mon départ de ce Parti. Ils ont raison, parce que je n’ai voulu mettre personne dans la confidence. Car, de même, en silence et en conscience, j’ai adhéré, en 1990, au FPI dont une partie est devenue aujourd’hui PPA-CI, de même je décide d’en sortir en silence et en conscience. Sans que cela ne donne lieu, en principe, à quelque polémique que ce soit. Il s’agit ici avant tout, de l’exercice d’une des libertés fondamentales: la liberté de choix.

Mais d’ici, j’entends certains qui font déjà des gorges chaudes de ce choix en le motivant, à ma place, par la traîtrise à la cause, le restaurant, la recherche de tabouret et que sais-je encore… La litanie est bien connue. Mais elle ne m’ébranle point. Car faudrait-il encore me brandir un contrat de fidélité à vie, en dehors de mes convictions personnelles, que je viole ainsi en quittant le PPA-CI. Pour le restaurant, cela voudrait dire que j’ai au moins de quoi régler la note. Quant à la recherche d’un coop tabouret, quelle honte y aurait-il à s’asseoir quand on est resté longtemps débout, souvent inutilement ?

Mon objet ici, est loin de donner dans la polémique ou de couvrir quiconque d’anathème, mais de dire simplement que mon départ du PPA-CI est motivé, entre autres raisons, par mon récent vécu au sein de ce parti qui me laisse un souvenir peu amène, d’une part, et par le fait que je veux juste me sentir utile, d’autre part. Je veux simplement me débarrasser de la brumeuse impression de tourner en rond, dans les dédales d’intrigues et d’incompréhensibles guerres de positionnement, alors même que pour l’opposition en général et pour le PPA-CI en particulier.

Publicité

En face, en revanche, je vois de l’action, je sens du mouvement. En dépit de quelques imperfections liées à toute œuvre humaine, je vois une Côte d’Ivoire qui avance résolument sur le chemin du progrès, sous la houlette du premier d’entre nous, le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara.

Mon adhésion à sa formation politique sonne donc pour moi à la fois comme un témoignage à son leadership et comme un appel du devoir, le devoir de contribuer, chacun à sa modeste place, à l’édification d’une nation ivoirienne prospère.

Publicité