Connect with us

Politique

Réconciliation d’accord, mais et Guillaume Soro et le cas des prisonniers politiques

Publié

on

Spread the love

Début Mars s’est achevé le dialogue politique inter ivoirien qui regroupait 21 partis politiques et 26 organisations de la société civile. En face, le gouvernement du pouvoir Alassane Ouattara. Nous ne nous attardons pas la dessus, juste signaler qu’à ces rendez-vous, le parti politique d’un acteur prépondérant de la vie politique ivoirienne a été tout simplement égard des discussions. Le parti du Président, Guillaume Soro (GPS) était indésirable, donc absent. Première insuffisante de des discussions.

Deuxièmement, une rencontre initié par le pouvoir en place entre les présidents Gbagbo, Bédié et Ouattara sera lieu le 14 Juillet encore sans Guillaume Soro qui si l’on se souvient bien était l’arbitre de la présidentielle de 2010. Il semble que tout est fait pour tenir le très charismatique leader de GPS à distance et surtout en exil. En effet accusé prématurément de recel de détournement de bien public, de tentatives de coup d’État etc… à la veille de l’élection présidentielle de 2020, Guillaume Soro à finalement été condamné à 20 ans de prison par contumas. On a envie de dire, que se passe t-il ?, pourquoi la Côte d’Ivoire n’arrive pas à se réconcilier avec tous ses fils et filles de tout bord ?

Publicité

À cette farce de réconciliation nationale, j’ajoute le cas des prisonniers politiques et militaires qui croupissent en prison depuis maintenant 11ans pour certains et d’autres sans jugement. C’est le cas de ce militant de GPS, Kader Doumbia, qui trouve en détention depuis janvier 2019. Les militants des partis de l’opposition sont constamment persécuté et souvent même arrêtés pour un tweet ou un commentaire via les réseaux sociaux. On peut citer Mamadou Traoré, conseiller de Guillaume Soro, arrêté depuis le 14 janvier 2022 pour une publication sur Facebook. Tout récemment, Mr Kouadio Konan Bertin, le ministre de la réconciliation nationale de Ouattara avait déclaré qu’il n’avait plus de prisonniers politique en prison, ce qui avait créé un tollé dans le pays.

Ce pays a trop souffert des différentes crises politiques à succession depuis 1999 et rien sans semble assagir cette classe politique qui ne pense qu’à ces intérêts partisanes comme l’a bien résumé feu Konan Banny sur les antenne de Tv5 en 2020,  » Nous sommes la classe politique la plus inconsciente au monde ». En sommes un panier à crabes.

Bush Glooney

Publicité