Connect with us

Politique

Présidentielle 2025, Gbagbo, Bédié et Ouattara out, Guillaume Soro et Billon en pôle position

Publié

on

Spread the love

Cette rencontre des 3 grands du 14 Juillet 2022 sera déterminante pour le jeune génération politique de Côte d’Ivoire. Gbagbo, Bédié et Ouattara représentent la vieille garde de la politique ivoirienne et à présent son passé, c’est ce à quoi l’on se dirige actuellement avec la jeunesse de Guillaume Soro, Jean Louis-Billon ou encore le Général de la rue Blé Goudé Charles. Les ivoiriens veulent voir du nouveau, une nouvelle classe politique plus jeune et plus soucieuse des intérêts de la population, d’où la réintroduction de l’article limitant à moins de 75 ans pour briguer le fauteuil présidentielle en Côte d’Ivoire. C’est une nécessité virale pour notre pays donc 60% de la population à moins de 35 ans. Après le passage en force pour le 3ème mandat de Ouattara, le peuple ivoirien doit dire STOP et non à un 4ème mandat qui sera un désastre pour la jeune classe politique. En principe, l’idée de ce rendez-vous est une disposition du dialogue politique entre le pouvoir Ouattara et l’opposition amenée le PDCI-RDA et PPA-CI de Laurent Gbagbo qui s’est tenu en début d’année 2022.

Les jeunes loups montants

En exil politique depuis 2019, Guillaume Soro refuse d’abandonner et il a raison. Après le rendez vous manqué de 2020, l’ancien président de l’Assemblée nationale se relance et se prépare pour la présidentielle de 2025. Avec le retrait probable des 3 grands, Bogota a toute les chances de l’emporter haute les mains, tant sa base politique est forte et très large. Son mouvement politique, Générations et Peuples Solidaires (GPS) quadrillent le terrain depuis des années et est très apprécié par les ivoiriens.

Publicité

Quant à Jean Louis Billon, jeune loup du Pdci-Rda, propre du pépé Henri Konan Bédié, il a déjà annoncé sa candidature depuis le début de l’année. Déjà 2020, il était pressenti pour porter les couleur du vieux parti, finalement Bédié a pu le dissuader pour donner la place au choix du parti. En début d’année, le milliardaire ivoirien avait déclaré « Ma candidature est maintenu » avant rencontre avec Bédié à Daoukro. « Il est jeune et offre au PDCI un souffle nouveau, pourquoi pas ? » a déclaré un propre du patron du PDCI, Henri Konan Bédié.