Connect with us

A La Une

Terrorisme au Sahel : Ouagadougou se dit très sensible à l’aide sécuritaire proposé par la Russie

Publié

on

Spread the love

Le ministre de la Défense du Burkina Faso, le colonel-major Kassoum Coulibaly, a estimé mardi que la lutte contre les jihadistes

Les autorités burkinabés ont assuré qu’elles étaient disposées à accepter une aide supplémentaire de la part de la Russie pour régler les problèmes de la sécurité.

Publicité

La ministre burkinabè des Affaires étrangères Olivia Rouamba, a indiqué, lors d’un entretien avec l’agence russe TASS en marge du 9e Forum mondial de l’Alliance des civilisations des Nations unies qui se tient pour la première fois en Afrique, à Fès au Maroc, a indiqué que son pays ne refuserait pas une aide de la Russie pour ramener la sécurité dans le pays.

« Le Burkina-Faso est un pays qui se trouve à un croisement du point de vue de sa sécurité. Actuellement des menaces ne cessent de croître, pour y faire face, nous coopérons avec tous les pays et nous saluons leur contribution importante dans le règlement des enjeux sécuritaires », a fait savoir la ministre.

« Nous coopérons également avec la Russie. La Russie nous aide déjà. Mais si les autorités russes sont prêtes à accorder au Burkina-Faso une aide supplémentaire pour résoudre nos problèmes sécuritaires, ce sera volontiers », a souligné Olivia Rouamba.

Le Burkina-Faso s’est transformé pendant ces dernières années en épicentre de l’activité terroristes des groupes islamistes en Afrique occidentale.

Avec le dernier coup d’Etat qui a renversé le Colonel Damiba, le capitaine Ibrahim Traoré, nouveau président de la transition, semble effectivement plus enclin à œuvrer pour le retour de la sécurité dans le pays et est donc disposé à travailler avec tous partenaires sérieux et confiant. 

Publicité