Connect with us

A La Une

Affaire « les 49 soldats ivoiriens ne seraient pas dans les fichiers de la MINUSMA » : André Silver Konan dit ses vérités à RFI

Publié

on

Spread the love

Le journaliste-écrivain ivoirien et propriétaire du journal “Ivoir’hebdo“, André Silver Konan a tenu à se prononcer sur la sortie de la journaliste de Rdio France internationale qui a affirmé que les soldats ivoiriens arrêtés au Mali ne seraient pas enregistrés dans les fichiers de la MINUSMA

« Ce matin, j’ai souri quand j’ai écouté l’audio de la journaliste de RFI qui faisait un commentaire, sans citer une source identifiable. Je me suis dit : voilà une kpafloteuse. Soit elle est ignorante, soit elle est de mauvaise foi. Je privilégie la première option. Parce que dire que les soldats ivoiriens n’étaient pas enregistrés dans les fichiers de la MINUSMA, c’était une évidence même. Ils avaient été arrêtés dès l’aéroport et n’avaient pas pris fonction dans leur base.

Publicité

Mais bon… Elle croit aussi peut-être qu’elle s’adresse aussi à des ignorants qui ne font aucun effort de raisonnement logique, ne sait-on jamais. Dans cette affaire, je suis du côté des faits. Les déclarations de la MINUSMA et de l’ONU (ne me parlez surtout pas d’un commentaire de RFI, un média sérieux ne cite pas des sources anonymes dans une affaire aussi grave, elle donne la parole à des sources connues, Coop surtout que ces sources s’expriment sans se cacher) sont faites par des porte paroles bien connus, en l’occurrence Olivier Salgado pour la MINUSMA et Farhan.

Et leurs déclarations sont conformes à ce que les autorités ivoiriennes disent. sans se cacher) sont faites par des porte-paroles bien connus, en l’occurrence Olivier Salgado pour la MINUSMA et Farhan Haq pour l’ONU. Et leurs déclarations sont conformes à ce que les autorités ivoiriennes disent.

A savoir que ces soldats ne sont pas de la MINUSMA mais sont des NSE qui sont à leur 8e rotation depuis 2019. Maintenant que la junte malienne se saisisse de certaines erreurs administratives du côté ivoirien, liées soit à des négligences, soit à notre vilaine propension à la marmaille, c’est une autre affaire.

Publicité

Continuer La Lecture
Publicité
Cliquez Pour Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.