Connect with us

A La Une

Affaire « militaires ivoiriens arrêtés au Mali  » : Le journaliste Said Penda fait de grave révélation

Publié

on

Spread the love

L’actualité en Côte d’Ivoire ces dernières heures est dominée par l’arrestation d’une quarantaine de soldats ivoiriens au Mali, considérés par le Gouvernement de Transition comme des « mercenaires » présumés. Suite à la réaction de l’Etat de Côte d’Ivoire appelant les autorités maliennes à libérer les prisonniers « sans délai », les avis sont partagés sur le statut réel de ces soldats. Pour le journaliste d’investigation Saïd Penda, il ne fait aucun doute que ces derniers « ne sont pas de la Minusma ».

Arrêtés à l’aéroport international Modibo Kéita de Bamako après leur atterrissage le dimanche 10 juillet dernier, les 49 militaires ivoiriens sont soupçonnés par les autorités maliennes d’avoir dissimulé leurs véritables professions et d’être rentrés illégalement sur le territoire malien.

Publicité

Si les versions divergent entre les deux Etats sur le statut de ces soldats, pour Saïd Penda, « les 49 soldats interpellés font partie d’un détachement ivoirien qui assure la protection des sites et des installations de Sahel Aviation Services (SAS), dans le cadre d’une convention entre la Côte d’Ivoire et cette entreprise privée. »

Se basant sur des éléments d’une enquête qu’il aurait menée sur le dossier, le journaliste assure que << la convention entre l’armée ivoirienne et SAS date de 2019, et les éléments arrêtés constituent la 8e relève. »> << Contrairement aux affirmations contenues dans le communiqué de la junte malienne, indiquant qu’Abidjan n’est pas au courant de la présence de ces hommes au Mali, des sources gouvernementales ivoiriennes m’ont confirmé que les autorités ivoiriennes avaient expliqué avec tous les documents nécessaires – la mission de ces militaires ivoiriens », a-t-il argumenté.

Publicité
Continuer La Lecture
Publicité
Cliquez Pour Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.