Connect with us

A La Une

Attaque djihadiste au Nord du Bénin : ce que l’on sait

Spread the love

C’est avec une profonde douleur que j’ai lu les publications de presse rapportant une attaque contre une position des forces armées béninoises.

Publié

on

Spread the love

Cela dit, nous citoyens, avons la responsabilité d’amener nos dirigeants à accorder beaucoup plus d’attention à ces incidents et aux implications qui en découlent pour notre bien-être collectif. Dans une démocratie qui fonctionne, j’aurais invité la Commission Défense et Sécurité de l’Assemblée Nationale à ouvrir en urgence une enquête parlementaire. Les premiers invités à comparaitre devant la Commission seraient le ministre en charge de la défense, le chef d’état-major général, et le chef d’état-major de l’armée de Terre. Suivrait ensuite une délégation des responsables de la sécurité intérieure composée notamment du ministre de la sécurité publique, du directeur de la police républicaine, et du directeur de la direction des services de liaison et de documentation. Comparaitraient aussi le ministre en charge des finances et celui des affaires étrangères.

Les échanges des parlementaires avec les responsables des forces de défense et de sécurité auraient permis à la Commission Défense et Sécurité d’obtenir d’eux un état des lieux actualisé sur l’ampleur et la nature des menaces, les plans de prévention, de dissuasion et de riposte de nos forces en relation avec d’éventuelles futures attaques, les vulnérabilités du dispositif sécuritaire actuel, et une liste des besoins de tous ordres. La comparution des responsables des finances et des affaires étrangères permettrait d’obtenir un engagement du pouvoir exécutif à consacrer des efforts immédiats pour soutenir les actions des FDS à travers un appui budgétaire conséquent et une offensive diplomatique aussi bien dans la sous-région qu’au-delà.

Publicité

Continuer La Lecture
Publicité
Cliquez Pour Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.