Connect with us

A La Une

Terrorisme au Sahel : Al-Qaida mène deux attaques meurtrières près de Bamako au Mali

Publié

on

Spread the love

Les jihadistes du Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans (GSIM, JNIM en arabe), affiliés à Al-Qaïda, se sont signalés à nouveau au Mali en ce début d’année 2023.

Mali: Al-Qaïda revendique ses premières attaques de l’année causant 5 morts

Publicité

Al-Qaïda a revendiqué deux attaques qui ont fait au moins deux pompiers et trois civils tués lundi, près de Bamako, rapporte dans un communiqué authentifié par l’ONG américaine SITE,

Selon l’organisation américaine, spécialisée dans le suivi des groupes radicaux, les attaques ont été menées « simultanées contre un poste des sapeurs-pompiers et une unité de protection de l’environnement et de la forêt situés tous deux près de la capitale malienne Bamako ».

Elles se sont produites plus précisément dans les localités de Markacoungo et Kassela, toutes deux sur l’axe Bamako-Ségou, dans le sud-est du Mali.

Publicité

Ce vaste pays sahélien combat depuis une décennie une insurrection jihadiste qui s’est étendue au Niger et Burkina Faso voisins.

La junte au pouvoir depuis 2020 a fait venir des Russes qu’elle présente comme des instructeurs militaires venus aider à combattre les jihadistes. Les Occidentaux décrivent lesdits instructeurs militaires comme le groupe paramilitaire Wagner, proche du Kremlin.

Alors que les violences font rage dans le centre, le nord et l’est du pays, la question de l’avenir de la mission de l’ONU de maintien de la paix au Mali se pose.

Publicité

En décembre, l’Allemagne est devenue le septième pays à décider d’interrompre ou suspendre sa participation à la mission. Le mois dernier, deux casques bleus ont été tués et quatre blessés lorsque des assaillants non identifiés ont ouvert le feu sur une patrouille de police à Tombouctou (nord).

Publicité