Connect with us

A La Une

Bondoukou : un féticheur ouvre le feu sur le sexe d’un homme, voici les raisons de son acte et c’est bien ce que vous pensiez

Publié

on

Spread the love

Dans la nuit du vendredi 16 septembre 2022, le féticheur A.R. a ouvert le feu sur le sexe du nommé Y.K. pour une affaire de…sexe.

A Bondoukou, les fétiches du nommé A.R. viennent de le lâcher. Cet homme âgé de 47 ans a été interpellé et conduit au parquet pour tentative de meurtre et détention illégale d’arme à feu. En effet, selon la police nationale, il a ouvert le feu sur le sexe du nommé Y.K. âgé de 40 ans.

Publicité

Le féticheur l’accuse d’entretenir des relations amoureuses avec son épouse
Les faits se sont produits, dans la nuit du vendredi 16 septembre 2022. En fait, le féticheur A.R. accuse Y.K. d’entretenir des relations amoureuses avec son épouse. A-t-il les preuves de son accusation ? Nul ne le sait. Et même s’il était vraiment cocufié, est-ce de cette façon qu’il devait réagir ?

 A LIRE AUSSI : Un gamin de 13 ans présumé chef de gang a été mis aux arrêts, à Soubré, dans la région de Nawa

A.R. qui a certainement trouvé que ses fétiches n’avaient aucun effet sur celui qu’il accuse d’entretenir des relations amoureuses avec son épouse a trouvé une manière singulière de régler son problème. Sans doute, s’est-il dit qu’il faut émasculer définitivement Y.K.

Muni d’une arme à feu, il fonce dans le noir en direction de celui qu’il accuse. Et quand il le voit, il n’hésite pas à appuyer sur la gâchette en visant bien sûr ses attributs d’homme.

Publicité

 A LIRE AUSSI : Un gamin de 13 ans présumé chef de gang a été mis aux arrêts, à Soubré, dans la région de Nawa

Il devra répondre de son acte devant le Parquet
Mais un tel acte ne saurait rester impuni. C’est pourquoi le féticheur à la gâchette facile a été interpellé, avant d’être conduit au Parquet où il devra répondre de ses actes.

Quant à la victime, elle a été admise dans une clinique pour recevoir des soins. Selon les informations reçues, ses jours ne sont pas en danger.

Cette histoire a des similitudes avec celle de Guiglo où, fou de jalousie, un mari cocu a tranché le sexe de l’amant de sa femme, avant de le braiser. A Bondoukou, tout le monde se demande si Y.K. pourra encore faire usage de ses attributs d’homme après l’acte du féticheur.

Publicité

Continuer La Lecture
Publicité
Cliquez Pour Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.