Connect with us

A La Une

Calendrier électoral au Mali : L’iman Dicko crie sa colère contre son exclusion du processus

Publié

on

Spread the love

Le gouvernement malien rencontrait les organisations de la société civile et des acteurs de la classe politique, en vue d’échanger des questions du chronogramme relatif aux élections législatives et présidentielle. Un chronogramme dénoncé par l’imam Dicko et ses partisans.

« Le gouvernement malien a adopté un calendrier électoral de la transition à trois jours d’un sommet de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui doit se pencher sur les sanctions sévères prises en janvier pour sanctionner la junte », a indiqué Voa Afrique dans un rapport en date du 30 juin.

Publicité

Toutefois, l’adoption de ce calendrier électoral n’a pas été au goût du Mouvement du 5 juin (M-5), proche du Premier ministre Choguel Maïga ainsi que du mouvement conduit par l’imam Mahmoud Dicko qui a mené la révolte populaire sous le régime de l’ancien président Ibrahim Boubacar Kéita, dit IBK, et contribué à l’instauration de la Transition actuelle. En effet, dans un communiqué publié le mardi 28 juin, la Coordination des mouvements, associations et sympathisants (CMAS) de l’imam Dicko a marqué sa colère liée à son exclusion lors de l’adoption du chronogramme. « Cette transition émane de la volonté de changement du peuple porté par le Mouvement du 05 Juin dont nous sommes acteurs majeurs, nous déplorons une exclusion manifeste des autorités concernées vis-à-vis de la CMAS de l’imam Mahmoud Dicko », dit le communiqué comme rapporté le quotidien en ligne Mali Web.

Publicité
Continuer La Lecture
Publicité
Cliquez Pour Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.