Connect with us

Politique

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro pleure l’héritage « malmené » d’Houphouët

Publié

on

Spread the love

Guillaume Soro a salué la mémoire de feu Félix Houphouët-Boigny à l’occasion de la commémoration du 29e anniversaire du premier président de la République de Côte d’Ivoire. L’ancien président de l’Assemblée nationale ivoirienne a déclaré que « l’important héritage légué par le père de l’indépendance est aujourd’hui malmené ».

Félix Houphouët-Boigny est décédé le 7 décembre 1993. Le père de l’indépendance de la Côte d’Ivoire a passé 33 ans au pouvoir. Vingt-neuf après sa disparition, Guillaume Soro a tenu à saluer la mémoire du fondateur du PDCI (Parti démocratique de Côte d’Ivoire), « vénérée mémoire ».

Publicité

« En ce jour de commémoration, je me joins de cœur et d’esprit à tous mes compatriotes pour témoigner ma gratitude envers celui qui consacra sa vie tout entière à la construction d’une nation moderne, fraternelle et solidaire et qui, pour cela, ne recula devant aucun sacrifice.

Son dévouement à sa patrie et sa détermination à léguer aux générations futures un patrimoine national solide, bâti sur des valeurs humaines, sont les repères dont nous nous imprégnons pour suivre ses traces inspirantes », a fait savoir Guillaume Soro dans une déclaration.

Pour le président du GPS (Générations et peuples solidaires), le 29e anniversaire de la mort d’Houphouët-Boigny « est un moment privilégié pour se rassembler autour des idéaux de paix, de tolérance et de fraternité humaine auxquels est resté attaché toute sa vie celui que l’on appelait « le Sage de Yamoussoukro » « .

Publicité

Cependant, l’ex-Premier ministre a constaté que « trois décennies après son départ, l’important héritage légué par le père de l’indépendance est aujourd’hui malmené voire en déperdition au gré des enjeux politiques dont la contribution au renforcement de la Nation reste contestable ».

Guillaume Soro pense que la Nation ivoirienne attend encore beaucoup de ses filles et de ses fils. « Pour ma part, je reste convaincu qu’il nous faut continuer de lui apporter ce souffle d’humanité que lui a insufflé le président Félix Houphouët-Boigny », a soutenu le natif de Kofipla.

Publicité
Continuer La Lecture
Publicité
Cliquez Pour Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *