Connect with us

A La Une

Peter 007 déféré à la MACA, aucune chance d’une libération, les détails de sont arrestation à Noom Hôtel 

Publié

on

Assalé Pierre Niangoran, dit Peter 007, est en train de découvrir les joies de la détention à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA).

Seule une improbable clémence du Président Alassane Ouattara pourrait lui permettre de recouvrer sa liberté. Difficile toutefois d’imaginer une telle issue compte tenu de la position d’Alasane Ouattara sur le cas Dogbo Blé Bruno.

Publicité

L’activiste politique proche de Soro Guillaume, Peter 007, est dans les cordes. Arrivé à Abidjan pour participer à l’émission Hamond Chic Caviar, sur Life Tv de Fabrice Sawegnon, il a été arrêté et placé en détention. Il est reproché à l’Ivoirien résident à Paris ses propos irrévérencieux envers le Président de la République Alassane Ouattara, son frère Téné Birahima Ouattara et envers plusieurs autres hautes personnalités de la République de Côte d’Ivoire.

Ce qui enlève toutes chances d’une libération par la justice à l’ancien compagnon d’Emmanuel Kéita se trouve cependant dans ses aveux concernant l’Escadron de la mort. Militaire sous le régime du Président Laurent Gbagbo, l’activiste s’est présenté dans une vidéo sur les réseaux sociaux comme étant patron des Escadrons de la mort.

Pour l’histoire, cette organisation secrète est accusée d’avoir assassiné plusieurs personnalités en Côte d’Ivoire au début des années 2000. On regrette notamment les disparitions de Dr Benoît Dacoury-Tabley, Camara Yêrêfê dit H ou encore d’Emile Téhé, toutes victimes de l’Escadron de la mort.

Publicité

La justice ivoirienne lui a donc mis le grappin dessus pour répondre de sa fanfaronnade offensante pour les proches des victimes.

Son avocat Me Ange Rodrique Dadjé pas du tout optimiste

À la stricte observation du droit, Peter 007 n’a donc aucune chance de sortir libre de la MACA. Par sa déclaration, l’activiste proche de Soro Guillaume reconnait avoir commis des crimes de sang, ce qui est un acte d’une extrême gravité. Son représentant, l’excellent avocat ivoirien Me Ange Rodfrique Dadjé, ne s’est pas vraiment montré optimiste pour sa libération.

Publicité

Lors de son passage sur Life Tv, l’homme de droit a abandonné le raisonnement juridique pour demander la clémence du chef de l’État. Selon lui, les aveux contenus dans « des vidéos » de son client « sont suffisamment graves ». Outre les offenses envers le Président, qui aurait pu lui pardonner comme il l’a fait pour Koukougnon Christ Yvon, dit Johnny Patcheko, Peter 007 a avoué avoir tué à travers l’Escadron de la mort.

Il a aussi appelé à un coup d’État contre les autorités ivoiriennes, des choses qui aggravent son cas et qui sont impardonnables.

Me Ange Rodfrique Dadjé affirme que son client reconnait les faits qui lui sont reprochés et demande pardon au Président ivoirien ainsi qu’à toutes les personnalités offensées par ses déclarations.

Publicité

Mais Alassane Ouattara peut-il libérer Assalé Pierre Niangoran ?

Depuis l’éclatement de cette affaire de l’arrestation de Peter 007, les parents du concerné ne cessent de demander pardon. Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, son père et sa mère se sont humiliés en se mettant à genoux pour demander la clémence du chef de l’État.

La chanteuse ivoirienne Aïcha Koné s’est elle aussi alignée sur la même position que les parents de Peter 007. Elle a aussi sollicité la clémence du Président.

Publicité

Sauf qu’Alassane Ouattara peut difficilement se dédire. Il maintient en prison le Général Dogbo Blé Bruno, déclaré coupable d’assassinats par la justice ivoirienne lors de la crise militaropolitique de 2011.

Tous les décrets pris par le Président depuis son avènement au pouvoir excluent les personnes condamnées pour des crimes de sang.

Le cas d’Assalé Pierre Niangoran entre dans ce même cadre d’auteur de crime de sang. Une clémence serait donc contradictoire d’autant plus que Dogbo Blé ne reconnait pas les accusations pour lesquelles il est condamné au contraire de Peter 007.

Publicité

Si le général Dogbo Blé, malgré des faits intervenus dans un contexte de guerre civile, demeure en prison par refus d’une grâce du Président, il devient difficile d’imaginer le même Président intervenir pour Peter 007 qui s’accuse de faits intervenus dans un contexte beaucoup plus paisible.

Le général Dogbo a passé plus de10 années en détention pour ses crimes. M. Assalé Pierre Niangoran n’avait jusqu’ici jamais passé de nuits en détention pour les crimes avoués.

La justice ivoirienne tient d’ailleurs là l’occasion d’éclaircir un dossier jusqu’ici illisible. Le client d’Ange Rodrique Dadjé va aider la justice à faire la lumière sur cette affaire d’Escadron de la mort en citant les commanditaires et complices de la commission des assassinats.

Publicité

Il faut noter que ces faits ont en partie fait le lit de la rébellion armée qui s’était abattue sur la Côte d’Ivoire sous la direction de Guillaume Soro.

Cette rébellion armée a fait plusieurs milliers de morts et marqué à vie par ses actes de cruauté plusieurs ivoiriens.

Publicité
Continuer La Lecture
Publicité
Cliquez Pour Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *