Connect with us

Société

Côte d’Ivoire : Que se passe t-il entre SAUTOC de Yacouba Koné et le « vieux père » d’Apoutchou national ?   au coeur d’une polémique

Publié

on

La société automobile de crédit SAUTOC dirigée par le jeune entrepreneur ivoirien, Yacouba Koné, est au cœur d’une vive polémique qui secoue la toile. Ce qui se passe.

La société automobile de crédit SAUTOC est incontestablement l’une des entreprises les plus en vue en Côte d’Ivoire ces derniers mois. Cette entreprise, qui permet à tout citoyen d’être propriétaire de taxi neuf, compte de nombreux véhicules en circulation dans la ville d’Abidjan.

Publicité

Grâce à une très bonne stratégie de communication, la structure impulsée par le leadership du jeune entrepreneur ivoirien Yacouba Koné, a réussi à se positionner sur le marché ivoirien. C’est donc pendant que cette entreprise est en pleine expansion qu’elle se retrouve au cœur d’une polémique qui enflamme la toile.

Tout est parti d’un article signé du journaliste ivoirien Charly la légende et publié sur le site Topvisage.net dans lequel Adji Dally Oménin Charles Baudelaire,  »un vieux père » de l’influenceur Apoutchou National accuse l’entreprise SAUTOC de ne pas avoir honoré ses engagements.

En effet, au mois d’avril 2022, le fils de la comédienne Bleu Brigitte, a offert un taxi Sautoc à cet homme qu’il appelle affectueusement  »mon vieux père ». À travers ce geste, Apoutchou national entendait sortir son vieux père de la galère. La remise de ce véhicule a abondamment été diffusée sur la toile.

Publicité

 » Mais voilà, 9 mois après, Adji Dally semble replonger dans la galère. En effet, depuis quelques jours, le ‘’vieux père’’ de Apoutchou est retourné dans la rue. À la grande surprise de tous, on l’aperçoit à nouveau dans la circulation, au carrefour CHU », rapporte le site ivoirien.

 »Interrogé par le chanteur couper décaler Lamine TPJ, Adji Dally a répondu ceci : « Apoutchou a fait sa part, mais la société SAUTOC s’amuse avec moi. Elle ne verse pas mon argent.’’

Face à cette vive polémique, la réaction de SAUTOC est attendue.

Publicité

Continuer La Lecture
Publicité
Cliquez Pour Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *