Connect with us

Société

Côte d’Ivoire : Tata Nahomi moquée dans la rue: “Voici pourquoi j’ai marché ce jour-là”

Publié

on

Spread the love

“J’ai compris les artistes qui vivent au dessu de leurs moyens”

L’ex-animatrice de la RTI, Tata Nahomi, n’est plus salariée à la Maison bleue de Cocody. Et quand on aperçoit l’épouse de l’éminent journaliste Wakili Alafé, en train de marcher comme tout autre piéton dans les rues à Abidjan, cela défraie la chronique.

Publicité

Ça fait quoi d’être une star? « Un mal fou », répliquait Brigitte Bardot.

Petites ou grandes, les célébrités gravitent dans notre quotidien, où se bousculent véritables artistes et marionnettes de la télé-réalité, dont le seul talent est de bien vouloir jouer à être elles-mêmes. Ce n’est plus la gloire rançon de l’exploit qui fait briller, mais la capacité à séduire.

La talentueuse animatrice télé Nahomi Amoussou, épouse Alafé, est victime de sa célébrité. Du moins de certaines personnes qui ne savent pas qu’une star c’est avant tout un être humain comme tout le monde ou encore un citoyen, libre de ses mouvements et dans ses choix.

Publicité

Aperçue en train d’arpenter récemment une voie expresse à pieds dans la commune de Cocody, son chauffeur étant partie chercher sa fille à l’école, Tata Nahomi a compris pourquoi les célébrités sont amenées parfois à vivre au-dessus de leurs moyens. Même s’il faut s’endetter pour faire le beau aux yeux des fans et des regards indiscrets.

Un parcours qui devrait paraitre anodain, a été pour la femme du boss de Totem Communication et patronne de l’entreprise Chic Event, un long parcours de combattant qu’elle serait loin desormain à revivfre. Elle raconte sa mésaventure sur sa page Facebook:

« Pendant que je présentais une cérémonie, je reçois un appel de l’établissement de ma fille pour me demander de venir la chercher parce qu’elle était malade. J’envoie donc mon chauffeur SEKOU (que vous connaissez maintenant), la chercher.

Publicité

Jusqu’à ce que je finisse de travailler, au niveau du feu de Saint Jean à Cocody ils ne sont toujours pas revenus, vu les embouteillages du moment. Il me faut par contre vite arriver à la RTI pour une autre séance de travail très importante. Les organisateurs de la cérémonie étant très occupés, me demandaient de patienter pour qu’ils me conduisent à la RTI, mais le temps ne me le permettait pas. Je décide d’emprunter un taxi : tous sont occupés.

Je commence donc à marcher puisque ce n’était vraiment pas une longue distance. Mais grande fut ma surprise quand j’ai entendu certaines personnes se moquer moi : « Han ? TATA NAHOMI à pieds ? Ça fait pitié oh… Elle a été renvoyée de la RTI, elle n’a plus rien… Mais elle est mal tombée deh! »

2 élèves ont éclaté de rires en criant « La TATA quoi, c’est malheureux »
Il n’y a eu que 2 personnes qui m’ont saluée chaleureusement en exprimant leur joie de me voir, pendant que d’autres occupés à courir après les moyens de transport, ne m’avaient pas reconnue.

Publicité

J’ai vraiment compris hier pourquoi plusieurs stars vivent au-dessus de leurs moyens avec des dettes inimaginables. Le regard des gens et les rumeurs infondées peuvent tuer si vous n’êtes pas fort psychologiquement. Ceux qui vous applaudissent aujourd’hui n’hésiteront pas à vous enterrer vivant si vous avez un souci. Vivez donc pour ne plaire qu’à DIEU.

Comme toute personne, « Je suis TATA NAHOMI et j’ai aussi le droit de marcher dans mon pays ». Alors « Arrêtons de détruire des vies avec nos préjugés », a souhaité l’ancienne animatrice de l’émission Wozo Vacances.

Publicité
Continuer La Lecture
Publicité
Cliquez Pour Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.