Connect with us

A La Une

Côte d’Ivoire : Un cyber délinquant « brouteur » séduit une Européenne et lui soutire 54 millions 

Publié

on

Un cyber délinquant, communément appelé « brouteur » est actuellement aux mains de la PLCC (Plateforme de lutte contre la cybercriminalité). Le nommé SI a réussi à extorquer la bagatelle somme de 83 250 euros, soit 54 630 032 francs CFA. Le délinquant a également soutiré 3 000 euros (1 968 649 de francs CFA) à une autre victime.

Selon les informations fournies par la PLCC, dame CBK, ressortissante d’un pays européen décide de briser la solitude et de trouver l’amour. À cet effet, elle s’inscrit sur un site de rencontres. Quelques mois après son inscription sur ce site, elle fait la rencontre du nommé PA, un Européen exerçant en tant que commerçant d’oeuvres d’art.

Publicité

Notre source indique qu’au fil des échanges, CBK et PA tombent amoureux. Le commerçant d’oeuvres d’art veut aller plus loin et souhaite une relation sérieuse. Il fait le premier pas et demande une rencontre physique. La dame n’y trouve aucun inconvénient.

Malheureusement, les jours qui suivent, CBK reçoit un appel téléphonique du docteur FX qui lui annonce que son amoureux a été victime d’un accident de la circulation. D’après la PLCC, le médecin fait savoir que PA ne possède pas d’assurance. CBK est sollicitée financièrement pour les soins de son amant.

« Amoureuse, CBK effectue successivement des transactions par des coupons PCS à de nombreuses reprises. Le montant total de ses transactions s’élève à 83 250 euros », peut-on lire dans une note de la PLCC. En fait, PA devait faire face au paiement de son loyer, ses frais de transport, les honoraires d’un notaire pour un héritage bloqué, le billet d’avion.

Publicité

À la suite d’une dispute, PA demande à CBK de lui rembourser l’achat de son billet d’avion. Cela éveille le soupçon de la dame. Elle découvre l’escroquerie et saisit le département d’Interpol chargé de la lutte contre la cybercriminalité. Grâce à une collaboration, il a été découvert qu’en réalité, PA est un « brouteur ».

Le délinquant a été retrouvé et mis aux arrêts. Il n’a pas nié les faits. PA a même avoué avoir soutiré 3 000 euros à une autre de ses victimes, toutes de race blanche. À la question de savoir l’usage des fonds reçus, il dit les avoir utilisés pour ses besoins personnels et pour ses parents, révèle la PLCC.

Conduit devant le parquet, il sera jugé pour utilisation frauduleuse d’éléments d’identification de personne physique suivie d’escroquerie.

Publicité

Continuer La Lecture
Publicité
Cliquez Pour Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *