Connect with us

A La Une

Cote d’ivoire : Une lycéenne avoue, « j’ai dégusté le bras de ma mère ég0rgée»

Publié

on

Spread the love

Certaines personnes sont sceptiques a la sorcellerie, ils pourraient revoir leur position, après avoir attentivement lu les aveux de K. Ange, élève en classe de 1ère, dans un lycée de Yopougon.

Elle qui a gravi en grade, pour devenir incontournable dans la confrérie de sorciers dirigée par son oncle. C’est par un concours de circonstance que K. Ange, élève de 22 ans, jolie fille admirée de son entourage et convoitée par plusieurs soupirants, a été démasquée par dame Aïcha, voyante et chasseuse de sorciers.

Publicité

Nos sources rapportent que, dans le courant du mois, Ange va accompagner l’une de ses amies partie consulter dame Aïcha. Sur place, elle confie à sa camarade qu’elle voudrait aussi se faire consulter par la voyante. Cette dernière n’y voit aucun inconvénient et l’invite dans la chambrée qui sert de cabinet de consultations.

Mais une fois qu’elle franchit la porte de ce local, Ange est soudainement prise de convulsions. En fait, c’est le sanctuaire de dame Aïcha, doté d’un pouvoir au dessus des leurs, qui désavoue les malfaisants et autres sorciers, qui est à l’origine de spasmes de la jeune fille. Alors commence une litanie d’aveux effarents.

Sans contrainte et en présence de témoins, la lycéenne démasquée, débute son récit macabre: « J’ai été initiée à la sorcellerie par mon oncle A. et sa confrérie. Après avoir tué mon père, ils se sont attaqués à ma mère. Pour lui donner la mort, mon oncle l’a égorgée mystiquement en ma présence. Dans le partage de sa chair, ils m’ont remis le bras que j’ai délicieusement consommé.

Publicité

Continuer La Lecture
Publicité
Cliquez Pour Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.