Connect with us

A La Une

Côte d’Ivoire : voici toute la vérité sur l’affaire de l’attaque djihadiste repoussée à Bettié

Spread the love

Toute la vérité sur la prétendue attaque terroriste déjouée à Bettié, une ville située dans la région de l’Indénié-Djuablin, à l’Est de la Côte d’Ivoire.

Publié

on

Spread the love

Pour avoir de plus amples informations sur cette affaire, nos confrères de L’infodrome ont contacté une source « bien introduite » dans le milieu sécuritaire qui a rassuré.

« Quand il y a une attaque djihadiste repoussée, il y a rarement d’accalmie dans la zone concernée quelques heures après. C’est des morts ou blessés, des populations en fuite et quelques fois des deuils nationaux. Soyons certains de bien penser nos mots. Dieu nous donne le discernement. Pour rappel, « déjouée » et « repoussée » n’ont pas le même sens. Si dans l’Indenié-Djuablin des terroristes ont été repoussés, je doute que la compagnie GTI y fasse quatre départs par jour comme j’ai pu le constater ce matin (15 juin 2022, ndlr) », a-t-il confié.

Publicité

Poursuivant, << Les djihadistes ont un but bien précis en attaquant. Ils ne fuient jamais, ils sont même prêts à mourir au combat. Mais comment peut on écrire qu’une attaque djihadiste a été repoussée ? Comprenez par-là que ce n’est pas vrai. Je constate juste que le marché est ouvert et l’hôpital n’est pas envahi de corps ensanglantés et le préfet (d’Abengourou, préfet de région de l’Indénié Djuablin, ndlr) n’en a pas fait mention dans son fax hebdomadaire. Cette information non avérée et ignorée par les faits divers et les populations locales. >>

Il a également invité les journalistes à utiliser le terme « attaque djihadiste » avec plus de circonspection, vu sa sensibilité et a recommandé d’avoir recours à l’Etat Major qui est certainement informés des faits sécuritaires graves. Notons que la Côte d’Ivoire est confrontée depuis ces dernières années à la menace djihadiste. Les autorités sont à pied d’œuvre pour contenir l’avancée de ces groupes armés dans le pays. Ce sont les zones du nord notamment les villes de Kafolo et de Téhini qui sont le plus touché.

Publicité