Connect with us

A La Une

Expulsion de son porte-parole à Kinshasa: La MONUSCO produit un communiqué

Publié

on

Spread the love

La mission des Nations Unies en République démocratique du Congo (Monusco) a regretté « profondément » jeudi la décision d’expulser son porte-parole Mathias Gillmann de RD Congo et a pris « note » de la demande formulée par les autorités congolaises, dans un communiqué.

Le ministre congolais des Affaires étrangères, Christophe Lutundula a demandé mercredi à la Monusco de faire partir M. Gillmann quitte le territoire congolais dans « le plus bref délai », invitant la mission à accorder « le bénéfice de l’urgence » à cette demande.

Publicité

« La Monusco regrette l’expulsion de son porte-parole par le gouvernement congolais », affirme jeudi un communiqué de la Monusco, qui « prend acte » de cette « décision du gouvernement de la République démocratique du Congo de demander à un membre de son personnel de quitter le pays ». Toutefois, « la Mission s’engage à continuer de travailler aux côtés de la population et des autorités congolaises pour mettre en œuvre le mandat qui lui a été confié par le Conseil de sécurité », ajoute le document.

Publicité