Connect with us

A La Une

Le chef d’Etat-Major Britannique révèle : « L’armée de Poutine est à court d’hommes et à court de missiles sophistiqués »

Publié

on

Spread the love

Plus de trois après le début de l’offensif russe en Ukraine, le chef d’Etat-major britannique Tony Radakin a fait savoir que malgré les efforts de l’armée ukrainienne à repousser les russes, c’est dur encore pour l’Ukraine, dixit la libre.

« C’est dur pour l’Ukraine mais ça va être un long combat », a affirmé M. Radakin. Il faut noter que ces dits du chef d’Etat-major britannique interviennent alors que le président Zelensky ne fait que réclamer « davantage d’armes lourdes » aux pays occidentaux. C’est dans cette même optique que la vice-ministre ukrainienne de la Défense Anna Maliar a affirmé que son pays n’avait reçu qu’«environ 10% » des armes dont il a besoin.

Publicité

Tony Radakin a par ailleurs indiqué que le pays de Vladimir Poutine « déjà perdu sur le plan stratégique » son offensif en Ukraine et << ne prendra jamais le contrôle » du pays.

Le président Poutine a utilisé 25% de la puissance de son armée pour engranger des gains territoriaux minuscules », a estimé le militaire dans des propos rapportés par l’agence britannique PA vendredi, assénant que « toute affirmation comme quoi il s’agit d’un succès pour la Russie n’a aucun sens. La Russie est en train de perdre ».

Par la suite ajouté que Moscou « va peut-être avoir des succès tactiques dans les prochaines semaines, mais (elle) a déjà perdu sur le plan stratégique », soulignant que l’alliance atlantique << est plus puissante ».

Publicité

Selon lui, la Russie « ne prendra jamais le contrôle de l’Ukraine ». Près de quatre mois après le début de l’invasion russe, l’armée de Vladimir Poutine << est bientôt à court d’hommes et bientôt à court de missiles sophistiqués », a affirmé M. Radakin

Publicité