Connect with us

A La Une

Le Premier ministre malien se prononce à propos de la libération des soldats : « Nous allons faire les vérifications nécessaires et … »

Publié

on

Spread the love

Les autorités ivoiriennes ne comptent pas pour l’instant libérer les 49 soldats ivoiriens interpellés à l’aéroport de Bamako le dimanche 10 juillet dernier.

Au contrôle de l’aéroport de Bamako, 49 militaires ivoiriens ont été interceptés par les forces de Défense et de sécurités maliennes qui ont constaté, disent-elles des irrégularités sur les documents fournis par ces soldats.

Publicité

Ils n’avaient pas d’ordre de mission et les professions figurant sur leurs passeports n’avaient rien à voir avec l’armée. Elles ont décidé de les détenir dans l’objectif d’éclaircir cette situation.

Un communiqué du gouvernement de transition malien, publié le lendemain de leur arrestation stipule que les autorités ivoiriennes ont dit ne pas connaître ces hommes au Mali. Bamako a jugé qu’ils étaient des mercenaires et a procédé à leur détention formelle.

Seulement qu’au lendemain de cette décision, les autorités ivoiriennes ont produit à leur tour des communiqués pour reconnaître les soldats et prouver que leur présence au Mali était tout à fait légale.

Publicité

Tout a été fait côté ivoirien pour obtenir la libération des 49 soldats, dont Abidjan assure qu’ils font partie de l’armée régulière et qu’ils ont été déployés en soutien à la Mission des Nations unies dans le pays, avec le statut de NSE, Éléments nationaux de soutien. Mais les autorités maliennes n’ont accordé aucune suite à leur demande. Cela fait maintenant cinq jours que ces combattants sont détenus au Mali. Leur situation est assez délicate et n’est pas prête de s’améliorer d’aussi tôt.

En effet, le Premier ministre malien Choguel Maïga a réagi à cette affaire et fait certaine précision. Il a assuré que son pays fera toutes les vérifications nécessaires pour tirer cette affaire au clair et lever tous doutes autour du statut des soldats. C’est seulement après avoir fait ces vérifications et tiré leur conclusion que le sort de ces 49 militaires sera connu.

<< Personne ne va nous troubler, c’est Dieu qui est avec cette transition. Et nous allons faire les vérifications nécessaires et on en tirera des conclusions », a lancé le chef du gouvernement malien.

Publicité
Continuer La Lecture
Publicité
Cliquez Pour Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.