Connect with us

A La Une

« Le terrorisme existe au Mali, mais une partie est fabriquée », soutient le président Abdelmadjid Tebboune

Publié

on

Spread the love

Dans une déclaration diffusée ce dimanche 31 juillet 2022, le président algérien Abdelmadjid Tebboune a reconnu l’existence du terrorisme au Mali, tout en précisant qu’une « partie » de celui-ci était l’œuvre d’une « fabrication ».

Après avoir appelé le Gouvernement de Transition malien à « aller vers des élections » et permettre ainsi au peuple de choisir librement ses dirigeants, M. Tebboune a admis qu’une « partie » du terrorisme qui bat son plein dans le Sahel et particulièrement au pays d’Assimi Goïta, était « fabriquée ».   

Publicité

« Le terrorisme existe au Mali mais une partie est fabriquée », a-t-il déclaré, ayant rappelé l’importance pour les autorités maliennes de respecter l’Accord de paix d’Alger signé en 2015 avec les ex-rebelles.

Les déclarations du président Abdelmadjid Tebboune relative à la « fabrication > d’une « partie » du terrorisme au Mali pourrait donner du grain à moudre à ceux qui accusent les pays occidentaux-notamment la France – d’être ceux qui financent et arment les groupes terroristes armés. De fait, selon le Chef de l’Etat algérien, la crise au Mali << aiguise les appétits de certains Etats », sans mentionner les noms de ces Etats.

Notons, par ailleurs, que le Mali subit depuis quelques jours une forte intensité d’attaques de djihadistes qui continuent de semer la chienlit parmi les populations. Le plus récent, mercredi 27 juillet, plusieurs attaques simultanées avait visé « des postes FAMa [Forces armées maliennes] de Kalumba, non loin de Mourdiah (Nara) et de Sokolo, à proximité de Diabaly dans la région de Ségou », avaient été repoussés par les soldats maliens.

Publicité

Continuer La Lecture
Publicité
Cliquez Pour Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.