Connect with us

A La Une

Politique/Côte d’Ivoire: Voici pourquoi Laurent Gbagbo veut revenir au pouvoir en 2025

Publié

on

Spread the love

L’ ancien chef d’ État ivoirien, Koudou Laurent Gbagbo et ses militants ont bien l’ intention de revenir aux affaires présidentielles en 2025.

Pendant une tournée, en vue de l’ implantation de leur parti politique (Parti des Peuples Africains- Côte d’ Ivoire) partout sur le territoire national, le camp Gbagbo a fait savoir son intention reprendre le fauteuil présidentiel. Le confrère IvoirSoir nous donne plus de détail.

Publicité

Après le retour de son mentor le 17 juin 2021 en Côte d’ Ivoire, le clan Gbagbo Laurent veut de nouveau faire parler lui dans la sphère politique ivoirienne.

En effet, en mission dans le grand Abidjan le samedi 25 juin 2022 dans le cadre de l’ implantation de leur nouvelle formation politique (PPA- CI), les cadres du parti ont laissé constater leur énorme envie de reprendre la tête de la magistrature suprême.

Selon les propos tenus par le président de l’ Union des nouvelles générations (UNG), Monsieur Kipré Stéphane, par ailleurs 1er Vice- président exécutif du PPA- CI a déclaré que le pays fait face à nombreuses difficultés et c’ est pourquoi le  » PPA- CI se bat pour arriver au pouvoir et mettre en place une vraie politique sociale. Une politique qui n’ hypothèque pas l’ avenir de nos enfants. « 

Publicité

Pour l’homme d’affaires ivoirien, » Les ivoiriens sont prêts pour le changement, ils veulent voir autre chose. Les ivoiriens veulent préparer 2025 en passant par 2023. Ils veulent renouveler la tête des mairies, des conseils régionaux. « Et de renforcer plus tard  » Ils veulent expérimenter 2025 en 2023 et cela commence dans les mairies.

Continuant, le président de UNG a appelé les fils et filles de la Côte d’Ivoire à se ranger du côté du président du PPA- CI afin qu’ il poursuive ce qu’il avait entamé. » La population veut qu’on puisse remettre l’ivoirien au centre de la politique ivoirienne. Les ivoiriens veulent permettre à Gbagbo Laurent de reprendre le travail là où il l’a laissé.

Publicité