Connect with us

Politique

Rencontre Ouattara, Bédié et Gbagbo: Le président Alassane Ouattara pourrait enfin libérer les prisonniers militaires de la crise de 2011

Publié

on

Spread the love

Les Ivoiriens ont de grands espoirs sur la rencontre annoncée des 3 grands leaders politique ivoirien, le président Alassane Ouattara, avec les anciens chefs d’Etat Henri Konan Bédie et Laurent Gbagbo. Beaucoup veulent espérer la libération de tous les prisonniers de la crise post-électorale de 2010-2011.

A l’issue du Conseil des ministres à Abidjan le mercredi 6 juillet 2022, le porte-parole du gouvernement Amadou Coulibaly a annoncé la rencontre entre le président de la République Alassane Ouattara et l’ancien chef de l’Etat Laurent Gbagbo et la rencontre entre Henri Konan Bédié, le 14 juillet 2022.

Publicité

Selon un porte-parole du gouvernement, la rencontre s’inscrit dans le cadre d’une proposition du dialogue politique entre le gouvernement, l’opposition et la société civile entre décembre 2021 et fin février 2022.

Pour les observateurs, au nom de la paix et de la réconciliation, le président Alassane Ouattara devrait donner suite aux exigences de son prédécesseur, Laurent Gbagbo, qui réclame depuis longtemps la libération des militaires de l’Armée nationale qui, selon lui, ont fait leur travail, défendre la République, d’autant plus que le président Laurent Gbagbo, commandant suprême de l’armée à l’époque, était lui-même libre.

« La libération de militaires dont le général Dogbo Blé Brunot, l’amiral Vagba Faussignaux, le commandant Anselme Séka Séka, Jean-Nöel Abéhi et d’autres sonne comme un signal fort de paix en Côte d’Ivoire. Ils pourrait libérés à l’approche du jour de l’indépendance pour vraiment promouvoir la réconciliation nationale Ces militaires sont détenus depuis plus de onze (11) ans, et ils veulent vraiment retrouver leurs familles respectives », a déclaré un observateur politique.

Publicité
Continuer La Lecture
Publicité
Cliquez Pour Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.