Connect with us

A La Une

Tiassalé : Révision de la liste électorale, Tiémoko Assalé fait irruption dans un centre de la CEI pour chercher à arrêter le processus d’enrôlement

Publié

on

Spread the love

Chaude journée à Tiassalé ce dimanche 27 novembre 2022 où le Maire Assalé Tiémoko en Shérif comme dans le far West et au détriment du respect de toute procédure légale se rend dans les centres pour arrêter les opérations d’enrôlement sous prétexte que le RHDP aurait convoyé des personnes venant de la commune d’Abobo, quartier Belle-Ville, pour s’enrôler. L’attitude du Député Maire Assalé Tiémoko Antoine interpelle tous à plus d’un titre.

A quel titre se donne-t-il le droit d’interrompre une telle opération initiée par une institution aussi importante que la Commission Electorale Indépendante de la république de Côte d’Ivoire ? Pourquoi se substitue-t-il à la CEI, seul organe habilité à le faire ? Sommes-nous dans un Etat de droit ou dans un Etat voyou ?

Publicité

Puisqu’il dit être journaliste d’investigation, peut-il donner des preuves de ses accusations étant donné qu’il affirme savoir avec précision la provenance de ce fameux car ? Peut-il prouver qu’il n’a pas pris la photo d’un car quelconque de passage dans cette vidéo ?

Je peux comprendre que le Maire n’ait pas des aptitudes en comptabilité, mais de là à avancer le chiffre de Cinq cents(500) personnes, inquiète beaucoup et laisse perplexe. Car de mémoire d’homme, aucun car n’a jamais transporté autant de personnes. Même le plus gros avion Airbus de Boeing n’a pas cette capacité.

À moins que ces gens n’aient emprunté un navire ou un paquebot pour naviguer sur le fleuve Bandama !
Il dit avoir été traité de voyou et de bandit par Amichia. A ce propos lorsque nous avons consulté le Petit Larousse illustré à la recherche du mot « voyou » et voici ce qui est écrit comme définition.

Publicité

Voyou : Adulte sans autorité qui s’exprime par la violence, qui entend ainsi faire preuve d’une force qui lui fait défaut dans la réalité, qui ne respecte pas les règles établies par la société et les autorités. Synonymes : bandit, brigand, canaille, crapule, filou, gibier de potence, ordure, racaille…etc.

Alors lorsque le 1er Adjoint au Maire, Véthus N’guessan Séraphin, qui consomme beaucoup de l’alcool jusqu’à être ivre, donne des coups de poing à Koné Ibrahim, dit Ladji, parce que ce dernier filmait la scène, quand le Maire de Tiassale monte dans la voiture de la mairie avec plaque d’immatriculation gouvernementale, pour tenter de cogner Ballo Mamadou qui serait à six pieds sous terre n’eut été la vigilance du 3e Adjoint au Maire M. Tchel Lahoré plus lucide, qui s’y est opposé en luttant le volant avec Véthus, évitant ainsi le pire.

Malgré cela, Ballo Mamadou a quand même été heurté par le parechoc avant du véhicule. Alors à votre avis, quel qualificatif Amichia devait-il utiliser pour s’adresser à cette équipe dirigée par le Maire Assalé Tiemoko ?
M. Assalé engage ensuite un dialogue avec M. Coulibaly Kazana, endeignant de profession, un dirigeant du RHDP Tiassale.

Publicité
  • Assalé Tiémoko : M. Kazana, de quelle Région de la Côte d’Ivoire venez-vous ?
  • Coulibaly Kazana : Je viens de Korhogo dans la Région du Poro.
  • Assalé Tiémoko : avez-vous des biens ou des intérêts ici à Tiassalé ?
  • Coulibaly Kazana : oui j’ai des biens ici.
  • Assalé Tiémoko : quels sont ces biens ?
  • Coulibaly Kazana : j’ai des maisons ici à Tiassalé. Et vous M. le Maire, quel bien avez-vous à Tiassalé ?

Stupéfaction ! Contre toute attente, M. Assalé Tiemoko a tourné précipitamment le dos à M. Coulibaly Kazana et s’est empressé de rejoindre le groupe avec lequel il était venu dans le centre d’enrôlement, sans donner de réponse, laissant ainsi M. Coulibaly Kazana et toutes les personnes qui assistaient à la scène sur leur faim.

Sur ce fait, il convient de se poser la question de savoir comment quelqu’un qui est originaire de Koyékro (village situé à plus de 55 Km hors de la commune de Tiassalé) a pu s’enrôler sur la liste électorale à Tiassalé ville et devenir par la suite Maire de ladite ville, alors qu’il n’y a aucun bien, ni intérêt ? Faut-il nous ider à comprendre telle aberration.

L’une des questions cruciales qui trotte dans la tête du public, c’est de savoir pourquoi le Maire Assalé Tiemoko est convaincu de ce que des gens viendraient de la Commune d’Abobo et non d’une autre pour se faire enrôler à Tiassale ? Pourquoi spécifiquement Abobo ? Que doit-on comprendre par-là ? qu’est-ce qu’il insinue qu’il n’a pas le courage d’affirmer publiquement ?

Pour conclure cette première partie parce qu’il en aura d’autres, nous estimons que M. Assalé Tiémoko Antoine a essayé de préparer les esprits à la violence en criant au loup longtemps avant dans un journal où il disait que « plus de 2800 personnes venant d’Abobo s’apprêteraient à envahir Tiassalé ».

Publicité

En plus, ce qui est très étonnant, il connaît tous les habitants de Tiassalé maison par maison, cour par cour pour savoir qu’un tel ou un autre n’est pas de Tiassalé et n’y a aucun intérêt. Mais cette cabale heureusement a vite été tuée dans l’œuf. Les jours à venir nous en diront plus.

SERCOM RHDP TIASSALE

Publicité