Connect with us

A La Une

Arrestation de Blaise Compaoré: Ce que dit le conseil de la magistrature étonne !

Publié

on

Spread the love

De retour à Ouagadougou, capitale du Burkina après huit ans passés en exil dans la capitale économique Ivoirienne (Abidjan), l’ ancien président Burkinabé Blaise Compaoré est ciblé par une probable arrestation dont la charge est exclusivement réservée à la justice militaire selon un communiqué du conseil supérieur de la magistrature, tel que reporté par le confrère Burkina 24 ce vendredi 08 juillet.

Alors que plusieurs internautes et organisations demandent exécution de la décision de justice au sujet de Blaise Compaoré qui est frappé par un mandat d’ arrêt international, le conseil supérieur de la magistrature du Burkina Faso est sorti de sa réserve en publiant un communiqué afin de faire taire toutes les interventions et réactions des hommes intègres face à ce dossier très sensible. Principal accusé dans le cadre du procès relatif à la mort précitée du capitaine Thomas Sankara et ses douzes camarades de lutte, l’ ancien chef de l’ État Burkinabé, Blaise Compaoré a atterri à Ouagadougou le jeudi 08 juillet dernier alors qu’ il était constamment recherché par le tribunal militaire de Ouaga 2000. Arrivé à Ouagadougou dans l’ optique de prendre part à une rencontre des anciens dirigeants Burkinabé dans le cadre de la réconciliation nationale, que dit le conseil de la magistrature au sujet de Blaise Compaoré?

Publicité

Dans un communiqué rendu public par ce vendredi 08 juillet par le Conseil Supérieur de la Magistrature, il ressort  » qu’au regard de ses attributions légales, n’a pas le pouvoir de suspendre le mandat d’arrêt émis contre monsieur Blaise COMPAORÉ à la faveur du procès lié à l’assassinat de fou Thomas SANKARA comme cela a été faussement prétendu par certains. « Le même communiqué a indiqué que « la poursuite de l’exécution du mandat d’arrêt décerné contre monsieur Blaise COMPAORE relève légalement des attributions de la justice militaire. »

Publicité