Connect with us

A La Une

Barcelone : De grosses révélations de Moussa Touré sur « l’arrestation manquée octobre 2019 à l’hôtel El Palace en Espagne » de Guillaume Soro

Publié

on

Moussa Touré, responsable de la Communication de l’ex-chef du Parlement ivoirien en exil en Europe a répondu aux « Dix Questions Cash » de la Web Télévision française, Brut. Dans cet entretien, le collaborateur de Guillaume Soro a évoqué l’affaire de l’ « arrestation manquée » de son mentor, survenu le 19 avril 2019 en Espagne.

Révélations
Selon ses explications, l’incident est survenu alors que l’ancien chef du parlement ivoirien préparait une rencontre avec ses partisans à Valence. “ M. Guillaume Soro a raison de se mettre en sécurité parce que j’étais avec lui quand il a échappé à un enlèvement à Barcelone”, rappelle M. Touré. Et de révéler que dans le cadre de cette affaire, le président de Générations et peuples solidaires (GPS) a été signalé aux autorités sécuritaires de Barcelone comme un dangereux trafiquant d’armes.

Mais en pleine nuit entre 2h et 3 h du matin, des policiers ont débarqué dans sa chambre d’ hôtel parce qu’il aurait reçu un signalement
“ Nous étions en route pour Valence où nous devions rencontrer la communauté ivoirienne. Il a pris une chambre d’hôtel à Barcelone pour pouvoir nous rejoindre le lendemain. Mais en pleine nuit entre 2h et 3 h du matin, des policiers ont débarqué dans sa chambre d’ hôtel parce qu’il aurait reçu un signalement d’ Abidjan disant que Guillaume Soro était un trafiquant d’armes international”, a-t-il relaté. Précisant que c’est entre 2h et 3 h du matin que les “gens sont arrivés pour le menotter et l’emmener”.

Publicité

Moussa Touré révèle que son mentor a été relâché deux heures plus tard parce qu’il avait encore un passeport diplomatique à cette époque.

Pour rappel, Guillaume Soro, l’ancien chef du Parlement ivoirien condamné à la perpétuité dans l’affaire dite de tentative de déstabilisation du régime d’Abidjan vit officiellement en exil depuis le 23 décembre 2019, date de son retour manqué à Abidjan. Visé par un mandat d’arrêt international, l’ex-député de Ferkessédogou, dans le nord de Côte d’Ivoire vit dans un endroit tenu secret quelque part en Europe.

Publicité