Connect with us

Politique

Côte d’Ivoire – Présidentielle 2025 : La continuité se fera avec le « Souverain » Bédié en 2025, Akossi BENDJO scelle le sort de Tidjane Thiam

Publié

on

Spread the love

Le triptyque autocratie, népotisme, tribalisme qui caractérise le PDCI sous le Sphinx de Daoukro est aux antipodes du PDCI original visionnaire et stratège. En outre, on peut le dire sans risque de se tromper, tant que le PDCI ne fera pas sa mue en tenant compte de ses échecs et des réalités du moment, il continuera à descendre dans les profondeurs abyssales.

En effet, c’est dans cette effroyable déconvenue politique électorale et de sa disgrâce auprès des populations que le comité du bureau politique du parti s’est réuni, jeudi, sous l’égide de son Président pour faire l’état des lieux de la décadence dont ils feignent ignorer les causes. C’est à l’issue de cette réunion que l’un des membres du caciquat et financier du parti, Noël Akossi BENDJO, Vice-président et Conseiller spécial chargé de la réconciliation et de la cohésion sociale près du Président Henri Konan BEDIÉ, a affirmé que : « Les cadres du parti ne doivent pas être les fossoyeurs du parti ».

En effet, face aux divers remous de mécontentements, de tensions, de questionnements des militants qui semblent se retrouver dans un cul de sac sans issue et qui veulent une refondation du parti, Akossi BENDJO est sorti de sa réserve pour donner de la voix à tous ceux qui veulent le changement et pensent à la rénovation structurelle. Tous cadres qui y pensent et qui y collaborent sont donc considérés comme des fossoyeurs du parti.

En outre, il s’est adressé subtilement à tous ceux qui espèrent, envisagent et comptent sur la providence de Tidjane THIAM pour sortir le parti des sentiers battus, et de rajouter : « Au PDCI en 2025, il ne s’agira pas d’un homme providentiel pour diriger la Côte d’Ivoire ». Voilà, le décor est planté ! La continuité se fera avec le « Souverain ». N’en déplaise!

Publicité