Connect with us

Politique

Guinée / La transition patine, gestion des affaires publiques est un échec, la puanteur du populisme sans cohérence a pris le dessus

Publié

on

Spread the love

A l’horizon de la Guinée Conakry sous le régime actuel, après huit mois de gestion des affaires publiques, l’échec apparaît comme une évidence. Le gouvernement militaire ne peut pas limiter les différents besoins du peuple à court terme. Les pénuries de carburant dans les stations-service en sont un bon exemple.

Depuis la chute du chef de l’Etat de l’ancien président Alpha Condé, c’est comme si la vie s’était arrêtée alors qu’elle suscitait tant d’espoir. Pour beaucoup de Guinéens, le putschiste incarne à leurs yeux un brave soldat obsédé par la cohésion sociale, la justice, l’équité, la démocratie et l’excellence, mais malheureusement, toutes les décisions de l’exécutif respirent le populisme. La puanteur du populisme, sans cohérence.

Publicité

Ce jeudi 14 juillet, un fait apparemment sans conséquence en dit long en attirant l’attention des observateurs de la vie politique en Guinée : le colonel Mamadi Doumbouya a demandé au gouvernement de suspendre les travaux du Conseil des ministres tenu au Palais présidentiel afin de participer au travail de nettoyage de la ville de Conakry. Une bonne gestion est connue pour la précision de ses tâches, et les éboueurs doivent se débrouiller sans faille pour garder la ville propre, pas une action brillante.

Le chef du gouvernement militaire guinéen n’a pas donné de résultats satisfaisants sur la vie chère, surfant sur une pratique spontanée sans lendemain.

Publicité
Continuer La Lecture
Publicité
Cliquez Pour Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.