Connect with us

Politique

Mali :  »je ne pense pas que la société Wagner puisse réussir là où les autres armées ont échoué »

Spread the love

Le Mali a vécu une triste journée ce Vendredi 3 Novembre. Des présumés djihadistes ont attaqué un bus de transport, faisant un lourd bilan.

Publié

on

Spread the love

Le Mali a vécu une triste journée ce Vendredi 3 Novembre. Des présumés djihadistes ont attaqué un bus de transport, faisant un lourd bilan. Un événement qui met au goût du jour la question de la société de sécurité privée  »Wagner » au Mali. Mais, pour un analyste, cette société russe ne pourra rien face aux réalités du terrain malien.

En effet, le Mali a toujours démenti les rumeurs sur sa volonté de se payer les services de la société privée russe  »Wagner », pour sécuriser la partie Nord du pays face aux djihadistes qui y sèment la terreur et la désolation. Le retrait des forces françaises de certaines zones du nord, avait été qualifié d’un  »abandon en plein vol » par le premier ministre malien, Choguel Maïga à la tribune de l’ONU en Septembre dernier. Mais après cette autre attaque terroriste de ce Vendredi, la question du partenariat avec la société  »Wagner » reviendra sûrement sur les lèvres des Maliens.

Publicité

En effet, l’attaque d’un bus dans la région de Bandiagara, au centre du Mali a fait une trentaine de victimes civiles. l’État malien a décrété trois jours de deuil à compter du Dimanche 5 Décembre. Les djihadistes et autres bandes armées qui opèrent dans ces zones depuis 2012, ont toujours résisté aux assauts de l’armée malienne et autres forces internationales dont l’armée française. La question de la société de sécurité privée  »Wagner », sera-t-elle mise sur la table par le gouvernement malien ? Selon un analyste, il serait utopique de croire que cette société russe puisse faire grand chose.

Sur la chaîne d’information  »France 24 », ce Samedi, l’analyste et spécialiste du Mali, Ibrahim Maïga pense qu’il faut remplir beaucoup de paramètres pour réussir dans les régions maliennes. Selon Ibrahim Maïga, il faut connaître la sociologie des différents peuples. Une expertise qu’avait déjà la France qui est d’ailleurs un allié de longue date. L’analyste croit donc que si les forces maliennes et les forces françaises n’ont pu trouver de solution contre les attaques terroristes, il serait également difficile pour les russes qui n’ont aucune connaissance du Mali, d’y parvenir.

En conclusion, Ibrahim Maïga pense que la société privée de sécurité russe ne peut réussir là où l’armée malienne a échoué ainsi que celles des puissances occidentales.

Publicité