Connect with us

Politique

Répété 3 fois par le porte parole Col. Abdoulaye Maiga, Bamako demande au pdt Macron d’abandonner sa posture néocoloniale, paternaliste et condescendante

Spread the love

Le 31 juillet 2022, le gouvernement malien a publié une déclaration concernant les propos tenus par Emmanuel Macron. Le président français, selon le gouvernement, tentait de déclencher un conflit ethnique dans le pays.

Publié

on

Spread the love

Macron a été critiqué par Assimi Goita, le président du Mali, pour ses commentaires sur le gouvernement malien. Bamako a critiqué sans ambages le président Macron pour avoir accusé le gouvernement malien de travailler avec une société mercenaire, la branche russe de Wagner en particulier, sans aucune preuve.

Le Mali affirme que la France a tenté de déstabiliser son pays et que l’ambassadeur de France et la chaîne de télévision Radio France Internationale et France 24 sont partis à cause de ces allégations. Par conséquent, le Mali a décidé d’annuler ses contrats de défense avec la France, affirmant que ces canaux servaient de porte-parole à l’effort de déstabilisation. Macron a été accusé d’avoir tenté de déclencher une guerre ethnique au Mali, en faisant croire que les Peuls y seraient la cible de violences.

Publicité

Assimi Goita et ses hommes ont été dégoûtés par les propos tenus par Macron et ses hommes, qui espèrent que le Mali sombrera dans le chaos en ciblant les Peuls. Les Maliens se souviennent du rôle terrible de la France dans le génocide rwandais en 1994, avec leurs actions sulfureuses.

Publicité