Connect with us

Politique

Roch Marc Christian Kaboré: Tout savoir sur l’homme d’État burkinabé

Spread the love

Roch Marc Christian Kaboré, né le 25 avril 1957 à Ouagadougou, est un homme d’ État burkinabè.

Publié

on

Spread the love

Économiste de formation, Roch Kaboré était Premier ministre du Burkina Faso de 1994 à 1996, période pendant laquelle il gère la dévaluation historique du franc CFA, après avoir exercé plusieurs fonctions ministérielles. En 2002, il devient président de l’ Assemblée nationale, poste qu’ il occupe pendant dix ans.

En effet candidat du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) à l’ élection présidentielle de 2015, il est élu dès le premier tour pour un mandat de cinq ans renouvelables une fois, avec 53, 49 % des voix. Il est réélu pour un second mandat dès le premier tour avec 57, 87 % des voix face à douze autres candidats dont notamment Eddie Komboïgo et Zéphirin Diabré.

Publicité

Puis rentré au Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré milite en pleine révolution sankariste au sein de l’ Union de lutte communiste- reconstruite (ULC- R). Le 4 août 1983, Thomas Sankara prend la tête du Conseil de la Révolution et s’ installe au pouvoir.

L’ année suivante, Kaboré, âgé de 27 ans, est nommé directeur général de la Banque internationale du Burkina, l’ une des deux principales institutions financières du pays.

En ce temps là, il occupe ce poste jusqu’ en 1989, date à laquelle il est nommé par le chef de l’ État, Blaise Compaoré, ministre des Transports et de la Communication.

Publicité

En 1990, il conserve son portefeuille et devient Ministre d’ État. En 1991, il devient Ministre chargé de l’ Action Gouvernementale. En mai 1992, il est élu Député de la province du Kadiogo au sein de l’ Organisation pour la Démocratie Populaire- Mouvement du travail (ODP- MT).

Entre 1992 et 1993, il occupe successivement les postes de Ministre des Finances, puis chargé des Relations avec les institutions.

Le 11 janvier 1994, les autorités politiques africaines enclenchent la dévaluation du franc CFA qui devenait inéluctable. Très rapidement les premiers effets de la dévaluation se font ressentir, les prix à la consommation doublent du jour au lendemain.

Publicité

Devant cette situation, Blaise Compaoré nomme, le 22 mars 1996, Roch Marc Christian Kaboré au poste de Premier ministre, en comptant sur ses capacités à fédérer et apaiser des relations conflictuelles et sur son expérience de banquier pour atténuer les effets de la dévaluation.

Le MPP rejoint les rangs de l’ opposition et les mouvements de la société civile dès février 2014.

Les 30 et 31 octobre 2014, le peuple se soulève contre la modification de l’ article 37 de la Constitution et chasse Blaise Compaoré du pouvoir.

Publicité

Le 1er novembre, le lieutenant- colonel Isaac Zida est nommé chef de l’ État, avant qu’ un accord sur les institutions de la transition ne soit signé entre l’ armée, les partis d’ opposition et la société civile, y compris ses représentants religieux. Devant la montée du mécontentement, Isaac Zida s’ engage à rendre le pouvoir à un civil.

C’ est ainsi que Michel Kafando est nommé président de transition. Le lieutenant- colonel Zida devient son Premier ministre. Ce gouvernement de transition a pour mission principale l’ organisation et la bonne tenue des élections présidentielle et législatives qui se déroulent le 29 novembre 2015.

Roch Marc Christian Kaboré, candidat du MPP à l’ élection présidentielle, a entamé début mars 2015 une grande tournée dans l’ ensemble des 13 régions du Burkina Faso pour aller à la rencontre des populations et présenter son programme.

Publicité

Lors de la campagne présidentielle, il s’ engage à valoriser le capital humain pour améliorer les conditions de vie des Burkinabè. Il déclare également vouloir booster les secteurs porteurs de l’ économie et les emplois.

Publicité