Connect with us

Politique

Tous cours vers l’Afrique : Olaf Scholz, Mario Draghi, Emmanuel Macron, le président polonais rencontre Ouattara pour parler de l’Ukraine et aussi pour le gaz ivoirien

Publié

on

Spread the love

Comme des enfants à la récréation qui cherchent leurs petits déjeuners, ils accrourent tous en Afrique pour trouver le salut, mais qu’est ce qui se passe pour tant de défiler dans ce continent aussi pauvre. Après le chancelier allemand Olaf Scholz qui a fait le tour du Sénégal, le Niger et l’Afrique du Sud en Mai 2022, suivie de la tournée express du chef d’état français Emmanuel Macron, au Cameroun, au Bénin puis la Guinée-Bissau en Juillet 2022 et tout récemment en l’Algérie. C’est au tour du Président Polonais Andrezj Duda, de se rendre en Afrique, la première visite d’un président de ce pays de se rendre en Afrique depuis des décennies. Il faut souligner que, Mr Andrezj Duda est le grand soutien du président COMÉDIEN Ukrainien, Volodymyr Zelensky dont le pays est en guerre actuellement. Puis-je oublier les fréquentes visite du premier ministre italien Mario Draghi en Algérie, NON, ce dernier a été par le suite chassé de son poste.

Que cherchent tous ces ballets des chefs d’état européens en Afrique ? On se pose la question, et bien « L’énergie » , le ner de la guerre, les matières premières, le pétrole, le gaz et le charbon. Poutine a coupé le gaz ou payer en Rouble (la monnaie nationale russe). Les pays européens, dans leurs grandes démences ont imposés plus 11 milles sanctions à la Russie, leur premier fournisseur en gaz, pétrole et charbon.

Comme à son habitude, EU pense pouvoir mépriser la Russie comme elle le très souvent avec les États africains, mais dans ce cas ci, ces propres sanctions se retournent contre elle. Rappelons que c’est l’UE, avec ces sanctions stupide à conduit à la fermeture du seul oléoduc nord stream 1 qui alimentait l’Allemagne.

Publicité

Dos au mur, Union Européenne défile en Afrique expérant trouver du gaz naturel pour sa consommation surtout avec l’hiver qui approche. Mais à son grand regret, aucun État ou organisme n’a assez de volume pour remplacer le gaz russe qui très immense, UE commence à comprendre cette évidence palpable, le gaz russe en Europe actuellement est irremplaçable.

De plus ces chefs d’état qui viennent se balader en Afrique pour soit disant dénoncer la propagande russe ont la mémoire courante, les africains ne sont plus en 1960 ou 1980 ou on leurs donnent des ordres ou encore on leurs racontent n’importe quoi. Nous sommes en 2022, l’occident devrait se rêver et prendre conscience de l’africain nouveau qui à accès à des informations disponibles pour son ouverture d’esprit et faire les meilleurs choix pour son intérêts.

Bonne chance à Andrezj Duda et consorts dans leurs recherches de gaz

Publicité

Stagiaire

Publicité